Martine Biset,
Conseillère conjugale et familiale

Interview réalisée en janvier 2008

Le « Blé en herbe » est un centre destiné à toute personne qui rencontre une difficulté personnelle, conjugale et familiale. Martine Biset nous présente ses différents services et le public qui s’y rend quotidiennement.

Pouvez-vous nous présenter brièvement le « Blé en herbe » ?

Il s’agit d’un Centre de consultations conjugales et familiales et un planning pour jeunes agréé par le Ministère de la Région wallonne en vertu du décret du 18 juillet 1997 relatif aux centres de planning et de consultation familiale et conjugale. Il est situé à Namur-Salzinnes. Dix-sept personnes y travaillent (des salariés à temps partiel et des indépendants). On y retrouve une assistante sociale, des psychologues, des conseillers conjugaux, un médiateur familial, un juriste, une sexologue et des médecins. Je définirais notre centre comme étant un lieu d'accueil, d'écoute, de parole et d'informations où tout qui en ressent le besoin peut être reçu en toute confidentialité et dans le non-jugement. Nous recevons des enfants, des adolescents, des adultes en individuel ou en couple. Certains viennent en famille. 

Quels sont les services que vous proposez ?

- la consultation sociale : elle concerne des personnes qui recherchent une information ou un appui par rapport à des démarches administratives et sociales (logement, aide sociale, séparation, …). 

- la consultation juridique : elle permet d'éclairer la personne qui rencontre des difficultés dans sa vie conjugale et/ou familiale sur sa situation juridique et sur les éventuelles démarches qu'elle peut accomplir pour faire respecter ses droits. 

- la consultation sexologique : elle s’adresse à des personnes qui se posent des questions sur leur sexualité, leur difficulté de communiquer. 

- la médiation familiale : elle s’adresse aux couples souhaitant dissoudre leur union, et de manière générale, à toutes les personnes désirant dépasser un conflit intra-familial. 

- la consultation médicale : un médecin traite les demandes de première contraception, de suivi gynécologique, de dépistage de MST, de test de grossesse, de pilule du lendemain. 

- la consultation psychologique pour adultes, adolescents et enfants : c'est un espace pour venir dire à un(e) psychologue, ce qui pose problème et ce qui fait souffrir dans sa vie, dans ses relations aux autres. 

- la consultation conjugale et familiale : elle s’adresse à des personnes confrontées à certaines épreuves (décès, séparation, crise conjugale…) ou difficultés de la vie (alcoolisme, violence…). La consultation conjugale et familiale permet de faire circuler la parole en présence de professionnels qui sont là comme garants du respect de la place de chacun. 

Pouvez-vous nous parler plus précisément de la consultation conjugale ?

« On ne se parle plus », « Il ne me dit jamais qu'il m'aime », « Elle dit m'aimer et son corps dit le contraire », « Je me sens seul(e) », « Je ne sais pas parler de mes sentiments », « Rien ne va plus entre nous : j'ai besoin que quelqu'un m'aide à comprendre ». Ce sont autant de phrases entendues en consultation qui disent le mal-être, la souffrance, quand la vie à deux déçoit, ne correspond plus à ce que l'on en attendait, quand il n'y a plus de plaisir à vivre en couple. La consultation conjugale propose de prendre du temps, seul(e) ou à deux, pour comprendre ce que l'on vit, pour donner du sens à ce que l'on perçoit, pour dire, pour se dire. Cette rencontre se déroule avec un professionnel qui, dans le respect des convictions de chacun et dans le non-jugement, va tenter de faciliter le dialogue et mettre à jour les enjeux inconscients qui animent la dynamique du couple. Cette démarche permettra de mieux se connaître, de reconnaître l'autre dans sa différence pour franchir une étape difficile, vivre plus sereinement un moment critique, prendre une décision ou, au contraire, ne rien décider. Une consultation conjugale c’est à la fois un temps pour se poser, un temps pour s’arrêter mais aussi un lieu de parole, un espace où déposer une souffrance, une difficulté à vivre, une plainte. C’est l’occasion de mettre des mots sur son vécu et son ressenti. Enfin, c’est un endroit où faire le point, comprendre la crise et retrouver un nouvel équilibre. 

Que propose la consultation conjugale et familiale ? 

Une écoute bienveillante, le respect, le non-jugement, un accompagnement dans certaines étapes difficiles de la vie telles que des crises, des deuils, des ruptures,… La consultation aide à clarifier les attentes, les désirs et les besoins dans le domaine de la vie affective, relationnelle et sexuelle. 

Quand vient-on vous trouver pour une consultation conjugale et familiale ?

Dans les cas de dépression, de mal-être, d’infidélité, de violence, après des déceptions, des échecs, lorsqu’une certaine lassitude s’est installée dans un couple, lorsque l’on rencontre des difficultés de communication, lorsque l’on redoute l’arrivée d’un enfant ou lorsque celui-ci se fait attendre,… Les cas sont nombreux. On peut accueillir des personnes de 20 à 70 ans ! Cela peut paraître étonnant mais 30% des personnes qui viennent sont des hommes seuls alors que les hommes consultaient rarement, il y a une dizaine d'années. 

Quels sont les cas les plus fréquents ?

Des personnes rencontrant des difficultés de couple car ils n’arrivent tout simplement plus à communiquer, que ce soit verbalement ou sexuellement. Contrairement à une certaine idée reçue, il n’y a pas que les infidélités qui peuvent mettre un couple en péril. Il y a beaucoup de situations qui créent un malaise ou un mal-être dans le couple. On écoute ces personnes avec tout le respect qui leur est dû. 

Viennent-ils tous spontanément ?

Souvent oui. La plupart sont volontaires, envoyés par un médecin, des amis, un juge de paix ou même parfois des avocats, dans des cas de procédures de divorce par exemple. On reçoit aussi parfois des gens qui viennent sous la contrainte. Ce peut être des personnes envoyées par un Service d’Aide à la Jeunesse ou un Service de Protection de la Jeunesse. 

Combien votre centre comporte-t-il de personnes effectuant des consultations conjugales et familiales ? 

Nous sommes trois. Je suis la seule salariée (à temps partiel et je suis également responsable du Centre), les deux autres sont indépendantes. Il faut savoir que très peu de personnes exercent comme salariés. 

En tant que conseillère, quelle est la chose qui vous paraît essentielle dans l’exercice de votre métier ? 

Créer un climat de confiance pour que la personne puisse retrouver foi en elle et la mettre dans les meilleures dispositions possibles pour trouver elle-même la solution à son problème. Le conseiller ne détient pas la vérité. Il essaie simplement de permettre à la personne en souffrance de mettre des mots sur ses émotions. La confidentialité, le respect du secret professionnel, l'écoute empathique, l'authenticité… sont des qualités primordiales. 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.