Maryse Massau, Hôtesse d'accueil

Maryse Massau est hôtesse d'accueil et guide nature au syndicat d'initiative de Virton.

Quelles sont les qualités requises pour être hôtesse d'accueil ?

Il faut être disponible, pouvoir accueillir les touristes et répondre au téléphone de manière correcte. En tant que guide nature, je dois m'occuper des dossiers en rapport avec les promenades à effectuer dans la région. Une formation administrative ainsi que l'utilisation d'un ordinateur sont donc nécessaires.

Les langues revêtent un aspect primordial dans l'accueil. La connaissance de trois langues est idéale : l'anglais, l'allemand et le néerlandais.

Comment se déroule une journée de travail ?

Hors saison, les journées commencent à 9H et finissent à 17H du lundi au samedi. En pleine saison, elles couvrent la période de 9H à 18H du lundi au dimanche.

La matinée, généralement calme, permet le dépouillement du courrier et l'élaboration de nos dossiers et de nos publications.

L'après-midi, nous nous concentrons essentiellement sur l'accueil des touristes. Si nous en avons le temps, nous travaillons sur les dossiers et les expositions que nous organisons.

Chacun travaille-t-il à un poste fixe ou y a-t-il des tournantes ?

Pour l'accueil, oui, nous effectuons des tournantes. La personne la plus disponible prend en charge les clients.

Sinon, chacun a son rôle. Ma collègue s'occupe du livret du tourisme et des publications. Moi, je rédige les dossiers-promenades.

Voyez-vous des avantages ou des inconvénients spécifiques à votre métier ?

Le principal avantage est d'avoir un travail diversifié. Je passe de l'accueil aux promenades touristiques, du repérage de nouveaux itinéraires de promenade à la conception de dossiers.

L'inconvénient majeur est le fait de ne pas avoir congé en même temps que les autres. Il n'est pas question d'abandonner le navire pendant les vacances de Pâques, de Noël, et durant les grandes vacances. En pleine saison, nos locaux sont ouverts les week-ends.

Bénéficiez -vous d'avantages comme des entrées gratuites ?

Oui et non. Nous recevons des invitations pour assister à des événements culturels, mais en retour, nous devons faire de la publicité. On n'a pas toujours envie d'y assister, mais si l'on veut renseigner le touriste de manière correcte, il faut passer par-là.

Quel salaire gagne une hôtesse en débutant ?

Je travaille à mi-temps et gagne 23.000 Fb par mois (570,15...).

Avez-vous des anecdotes à nous raconter ?

Lors de l'éclipse totale de 1999, des plaisantins avaient inscrit sur une route que l'éclipse était reportée à la semaine prochaine ! Trois personnes sont venues nous voir le jour même pour nous demander si c'était vrai.

Autre anecdote : nous avons reçu, il y a quelques mois, une lettre de Chine nous demandant de la documentation sur notre région. Nous étions très étonnés que Virton soit connu des Chinois !

Récemment, nous avons reçu un ancien GI qui a vécu caché dans les caves de l'Hôtel de Ville de Virton sous l'occupation allemande. Durant la réception, d'anciens combattants sont venus le saluer. Ce n'était pas triste !

Est-ce un travail essentiellement féminin ?

Non, ce sont des clichés. Il est vrai que l'on préfère voir des femmes à l'accueil. Ce métier propose des temps partiels, ce qui est intéressant pour une femme ayant des enfants.

Les hommes cherchent généralement des métiers où l'on gagne plus d'argent.

Les cours de tourisme préparent-ils au travail dans un service d'accueil ?

Ma formation de guide nature ne m'a pas vraiment servie, sauf lors du recrutement. Il cherchait une guide nature et voilà.

Avant d'être hôtesse d'accueil, j'ai travaillé comme réceptionniste téléphonique à Belgacom, ensuite comme réceptionniste dans une agence d'assurances.

Je dirai que mon expérience professionnelle m'a permis d'être à la hauteur.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.