Nicolas Severino,
Opérateur de production des métaux

Interview réalisée en décembre 2017

Pour quelle industrie travaillez-vous ?

Industeel Belgium, du groupe Arcelor Mittal. Cette industrie est spécialisée dans la fabrication et la vente de produits plats (tôles) en acier noir, allié et inoxydable.

Quelles machines pilotez-vous en tant qu’opérateur de production ?

Je conduis principalement les ponts roulants. Il s’agit d’appareils de manutention permettant le levage et le transfert de charges lourdes. Nous en avons de trois sortes : un qui est équipé de palonnier à ventouses et qui aspire les tôles, un autre qui a un aimant et un troisième à pinces  qui permet de prendre un paquet de tôles empiler les unes sur les autres ou de prendre des bobines de tôles. Pour ce qui concerne le pilotage, il y a deux manettes : une qui fait avancer le pont de gauche à droite et une autre qui sert à faire avancer le palonnier d'avant en arrière. L’objectif est d’amener le matériel d’un point A à un point B.  

Est-ce un métier difficile ?

La tâche n’est pas compliquée en elle-même mais elle demande beaucoup de concentration : il faut être très attentif au personnel qui se trouve au sol pour bien passer au-dessus d’eux !

Quel est votre environnement de travail ?

Je travaille dans l’atelier où il y a un bruit variant entre 70 et 90 décibels (des sonomètres pour sensibiliser au bruit sont disposés dans les halls). Je porte un uniforme de travail comme tous les opérateurs  et nous disposons d’équipements de protections  individuels (casque, lunettes de sécurité, bouchon pour oreilles, gants de travail et d’autres équipements spécifiques à certaines tâches).

Quel est votre horaire de travail ?

Je travaille 6 jours par semaine à 3 pauses (6-14h00, 22-6h00, 14-22h00). Nous avons un horaire de 37.5 heures et donc nous disposons de repos compensatoires à demander à notre contremaitre à chaque début de mois.

Quelle formation avez-vous suivie pour exercer ce métier ?

Une formation interne donnée par des ouvriers expérimentés de l’industrie, une formation à la conduite des ponts roulants en cabine et avec télécommande via une société externe ainsi qu’une  formation de cariste, également par une société externe. De plus, je suis actuellement des formations en management et en sécurité.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre profession ?

L’apprentissage continu afin de piloter des lignes informatisées ainsi que la possibilité d’évolution de carrière. Ainsi, outre ma fonction d’opérateur, je suis chef de secteur sur la ligne de grenaillage et décapage des tôles en acier inoxydable : je contrôle l’aspect de surface et j’effectue les réparations sur ces tôles (si nécessaire) avant expédition chez le client. Il m’arrive aussi parfois de travailler sur les engins de découpe (cisaille et découpe plasma) et de planer les tôles. Lorsque le contremaître est absent, je dois le remplacer.

Autre aspect que je trouve intéressant : le travail en équipe. Nous œuvrons ensemble pour fournir à nos clients un produit de qualité dans les délais ! Cela nécessite une grande coordination et une bonne planification entre les différents secteurs de l’usine pour y parvenir.  

Selon vous quelles sont les trois qualités essentielles pour exercer ce métier ?

Respecter les règles de sécurité, être rigoureux et être consciencieux.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.