Pierre Van Crombrugge,
Ingenieur réseau

Pierre Van Crombrugge est ingénieur réseau chez Axima Services, une entreprise de gestion technique.

Quel est l'intitulé exact de votre fonction ?

Je suis Network Engineer / Administrator, autrement dit ingénieur réseau.

Pouvez-vous nous décrire votre métier ?

Les tâches sont assez variées. Je m'occupe de la gestion du réseau d'Axima Services, y compris au niveau de sa sécurité (Domaine, Fire Wall, Proxi, etc.). Mais j'ai également en charge le back up, les systèmes antivirus, la gestion des serveurs Mail et le support informatique pour le Helpdesk et les utilisateurs. Sans oublier l'installation et la configuration des serveurs, des réseaux et des routeurs, de même que la gestion de projets informatiques.

Comment se déroule une journée type ?

Je dois assurer le contrôle du back up et des modifications, si nécessaire. Mais je dois également contrôler les serveurs, les logiciels, la mise à jour antivirus et la disponibilité du réseau. Plus ponctuellement, je fais aussi le suivi de demandes d'interventions ou de projets.

Quel a été votre parcours jusqu'à aujourd'hui au niveau scolaire et professionnel ?

J'ai un diplôme d'électronicien A 2 et un graduat en électronique A1 de type long. Au niveau professionnel, j'ai d'abord occupé le poste de Technical Specialist à NCR-OTC où j'étais chargé de la gestion de réseau Unix et spécialisé dans la duplication de médias (disquettes, CD, bandes magnétiques, etc.). Puis, j'ai été Support Engineer à Trace Europe où j'ai assuré la gestion de réseau Novell et l'installation de systèmes pour la duplication de Media.                   

Votre formation a-t-elle été suffisante pour exercer votre profession ?

Oui, puisque ces fonctions consistaient à résoudre des problèmes et à maîtriser la manière d'y arriver.

Selon vous, quel est le profil idéal pour être engagé pour une telle fonction :

  • Quelle formation ?

Plutôt technique donc pas celle de programmeur.

  • Quel savoir-faire ?

Il faut avoir une approche logique du problème et ne pas trop stresser.

  • Quelles qualités humaines ?

Il faut un caractère solitaire, car on ne dépend que de soi-même en cas de problèmes.

  • Quelle connaissance des langues ?

Je dirais que le néerlandais, le français et l'anglais sont les plus importantes.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ? Y-a-t-il néanmoins certains aspects négatifs à souligner ?

J'aime le fait de ne jamais savoir comment la journée commencera ou finira... Côté négatif, il faut savoir que c'est toujours de notre faute quand ça ne fonctionne pas ! Un système ne parle pas, il fait ce qu'on lui demande,  les utilisateurs c'est autre chose...

Que pensez-vous des stages, est-ce un passage obligé ?

Oui et non... Le mieux serait d'arriver dans un environnement informatique qui se met en place, mais ces temps-là sont révolus !

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans ce métier ?

Il faut aimer résoudre des problèmes et ne pas oublier qu'un réseau doit être opérationnel et transparent pour un utilisateur. Les gadgets on les garde pour la maison ! Il faut impérativement faire la différence entre l'informatique "maison" et "professionnelle". Autrement dit, l'amateurisme dans ce secteur, c'est terminé. J'ajouterais aussi que les "anciens de l'informatique" sont des bibles d'information et donc, des personnes qu'il faut respecter !

Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?

J'ai beaucoup aimé réaliser des installations de systèmes de duplication à l'étranger.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.