Sébastien Leclercq, Directeur d'hôtel

Interview réalisée en janvier 2010

Sébastien Leclercq a gravi tous les échelons pour devenir directeur général adjoint du Casino de Namur et directeur de l'Hôtel Beauregard situé au coeur même du casino.

Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ?

J'ai un parcours un peu atypique. Je n'ai en effet pas fait d'études pour aboutir aux fonctions qui sont les miennes actuellement. A 19 ans, je suis entré comme croupier (employé de jeux) au Casino de Namur. J'ai exercé ce métier pendant une dizaine d'années. Petit à petit j'ai gravi les échelons pour ensuite occuper un poste de direction du casino en 2005. Aujourd'hui, je suis à la fois directeur général adjoint du casino, directeur de l'Hôtel Beauregard et
responsable des ressources humaines.

Comment avez-vous été amené à exercer les fonctions de directeur général adjoint du casino et de directeur de l'Hôtel Beauregard ?

Après les problèmes de fraude qu'ont connus le casino et ses anciens dirigeants, il fallait quelqu'un pour assurer la direction du casino pendant l’administration provisoire mise en place par les autorités judiciaires. Cette tâche m'a été confiée par les administrateurs provisoires du casino parce qu'ils pensaient que j'étais le plus apte à l'accomplir. Je connaissais fort bien le casino puisque j'y avais occupé plusieurs postes différents et je pense qu'ils ont apprécié
ma disponibilité. Lorsque le Groupe Circus a repris la direction du casino, il m'a maintenu sa confiance et, un après, m'a proposé le poste de directeur général adjoint de l’établissement namurois.

Cela devait être un fameux défi !

En effet. J'ai vraiment appris mon métier pas à pas. Une de mes grandes qualités est le fait que je sois autodidacte. Mais je suis aussi très humble : je n'ai ainsi aucune gêne à demander de l'aide auprès de mon personnel, parfois plus compétent que moi dans certains domaines, lorsque j'estime que cela s'avère nécessaire.

Quelles tâches effectuez-vous au sein de l'hôtel ?

Un directeur d'hôtel a plusieurs casquettes. Je m'occupe à la fois des ressources humaines (recrutement, remplacement, éventuellement licenciement du personnel), du commercial (relations vers l'extérieur, publicité de l'hôtel), de l'économie (contrôle de la comptabilité, validation des factures et commandes…). Pour faire court je dirais que je suis responsable du développement de l'activité de l'Hôtel Beauregard et de sa promotion.

Quelle est la structure de l'Hôtel Beauregard ?

A côté des administrateurs, on retrouve une direction générale. C'est cette direction qui prend les grandes décisions et les grandes orientations concernant le casino et l'hôtel. Le service administratif s'occupe également à la fois des deux établissements. L’hôtel dispose de sa propre réception indépendante du casino. On y retrouve un chef réceptionniste et quatre réceptionnistes… Selon les besoins, le personnel du casino peut aussi s'occuper de
diverses tâches à la réception. Ensuite il y a le service d'étage et de nettoyage, le catering (pour ce qui concerne le petit déjeuner). Les services techniques d'entretien du bâtiment sont les mêmes que ceux du casino.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre fonction de directeur d'hôtel ?

Principalement les contacts que l'on peut avoir, que ce soit avec le personnel du casino et de l'hôtel mais aussi avec les clients. J'apprécie aussi de travailler au quotidien au sein d'une petite équipe.

Vos fonctions demandent-elles des connaissances linguistiques ?

Très certainement. L'anglais est essentiel dans les rapports avec la clientèle et les partenaires du groupe. Nous avons aussi plusieurs partenariats étrangers. L'apprentissage d'autres langues est un réel plus, le néerlandais notamment. Je ne le maîtrise pas encore suffisamment, du moins pas aussi bien que je le souhaiterais !

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.