Stephan Vanthournout,
Opérateur de finition

Interview réalisée en octobre 2014

En quoi consiste votre métier ?

Pour tous les produits teints, on fait un passage rame. Cela consiste à sécher le produit, lui donner un gonflant, faire les traitements. Actuellement, on fait des traitements non feu ou antitaches.

On fait aussi des qualités[1] polyester. On les thermofixe avant la teinture. Si on teint sans thermofixer, il y a du dessin dans le tissu. Par contre, si on thermofixe avant de teindre, il y a beaucoup moins de dessin. C’est plus uni.

Il y a également des qualités qu’on numérise. On passe le tissu dans une machine comprenant des cylindres avec du papier-émeri[2] et le tissu ressort bien doux.

Il y a donc plusieurs process qu’on utilise en fonction de la demande du client.

Quelles sont les qualités à avoir pour bien faire votre métier ?

Avoir de l’expérience.

Qu’est-ce qui est le plus difficile dans le métier ?

Dans le textile, il faut s’adapter à la matière sur laquelle on travaille. Les réactions sont très différentes en fonction de la matière. Il faut être vigilant, avoir l’œil. C’est pour cela qu’il faut un certain temps pour connaître les qualités, connaître l’article. Il faut adapter le réglage au produit.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

Suivre le déroulement de l’opération et voir si le résultat est bon.

[1] Produits

[2] Papier recouvert  d’un produit abrasif

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.