Stéphane Goelff,
Technicien en télécommunications

Interview réalisée en mai 2009

Après une formation de technicien PC-réseaux, Stéphane Goelff a été engagé dans une société spécialisée dans l'installation de centraux téléphoniques.

Pouvez-vous nous présenter votre société ?

"ETM Communication Technology" a été créée en 1994, avec pour principale activité l'installation de centraux téléphoniques pour PME et périphériques liés directement à la téléphonie, ainsi que le câblage téléphonie/informatique. Au quotidien, nous proposons l’installation, la maintenance et la gestion de centraux téléphoniques et/ou de parc informatique. Nous proposons aussi tous types d'abonnements Internet, lignes fixes et mobiles.

Quel a été votre parcours scolaire ?

Après mes études générales, je me suis lancé dans un bachelier en informatique de gestion. Le métier d'analyste-programmeur ne m'intéressait pas trop alors, après un an, je me suis inscrit à l'IFAPME pour suivre la formation "Technicien PC-réseaux".

Quel a été votre parcours professionnel ?

ETM est mon premier emploi. J’y ai effectué les deux ans de stage IFAPME puis j’ai été de suite engagé en contrat à durée indéterminée. Lors de ce stage, je suis passé par diverses fonctions comme technicien pour les réparations, employé logistique (gestion entrée-sortie, préparation du matériel pour les techniciens), assistant helpdesk…

Et quelle est maintenant votre fonction exacte auprès d'ETM ?

Je suis technicien-responsable des installations en téléphonie et formateur pour les autres techniciens ou pour des clients. Ma fonction actuelle, je l'ai apprise lors de mes stages chez ETM. Ma formation à l'IFAPME était plutôt axée PC, serveurs et réseaux.

Pourriez-vous nous décrire votre métier ?

J’installe les centraux téléphoniques chez les clients, leur donne des formations sur l’utilisation de ceux-ci, fait les dépannages, les modifications, les maintenances…
Je suis aussi en charge des contrôles qualités des interventions des techniciens lors des installations et j'assure une documentation claire pour le client et aussi pour notre service clients. Je donne également des formations aux autres techniciens sur nos nouveaux produits. Je dois veiller à leur mise à niveau.

Quel est le profil des clients qui font appel à vous ?

Ce sont à 90% des entreprises, de 2 à 250 personnes.

Suivez-vous encore régulièrement des formations ?

Oui, principalement sur les centraux téléphoniques. Je suis aussi des formations en langues.

Quelle serait une journée type ?

Impossible à dire car elles sont toutes différentes. Je suis parfois au bureau, parfois à l’extérieur chez des clients. Voici une journée classique lors d’une installation :
- départ vers 8h30 du bureau avec le matériel à installer
- prise de contact avec le client et inventaire du système actuel
- repérage du câblage, plan de l’existant
- installation  du  nouveau  central  et  raccordement  des  anciens  périphériques  ou raccordement des nouveaux périphériques (postes, lignes, fax)
- configuration du central selon les besoins du client (ajout de message, procédure d’emploi, formation).

Y a-t-il un important volet administratif ?

Ce métier est essentiellement technique mais il y a environ 15% d'administratif qui concerne essentiellement la rédaction de rapports de prestation pour permettre la facturation.

Quelle difficulté rencontrez-vous dans l'exercice de votre métier ?

Être en perpétuel remise en question face à un produit qui évolue très rapidement.

Quels types de formations donnez-vous ?

Des formations sur les produits que nous vendons dans la gamme "PBX Panasonic", et ce à raison de 2 ou 3 fois par an. Ces formations s'adressent à nos techniciens ou à de futurs partenaires qui achètent chez nous.

Quelles sont les connaissances indispensables qu'il faut avoir pour être technicien télécoms ?

L'anglais mais aussi l'électricité. Il faut également maîtriser les différentes technologies en général du simple fax au "Voice over IP", cette technique qui permet de communiquer par la voix via l'Internet.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.