Toubeaux,
Directeur zone d'exploitation

Interview réalisée en janvier 2008

Entretien avec Monsieur Toubeaux, directeur zone d'exploitation (Electrabel).

Quelle est votre formation ?

Je suis ingénieur civil de la Faculté Polytechnique de Mons, option électricité et spécialisation automatismes.

En quoi consiste votre fonction ?

Je suis directeur de la maintenance pour la production classique de tout le sud du pays, en fait, toutes les centrales électriques sauf Tihange (car le classique est séparé du nucléaire)..

Quel a été votre parcours ?

Après mes études d’ingénieur, j’ai suivi entre une et deux années d’une formation ciblée sur l’exploitation : comment fonctionne une centrale, comment la piloter… Il s’agissait d’un apprentissage sur le tas accompagné de contremaîtres, selon le système de pauses au rythme des différents événements car une centrale qui tourne, c’est bien, mais une centrale qui se déclenche, c’est là qu’on apprend le métier. Apprendre à (re)démarrer une centrale peut prendre dix heures. Après cette période d’apprentissage, le chemin logique est de commencer à prendre des responsabilités, au niveau de l’exploitation d’abord.

Cela fonctionne encore comme ça aujourd’hui ?

On est revenu vers cette idée de formation. On a réengagé depuis un an par exemple. On sait qu’on n’a pas besoin de douze ingénieurs aujourd’hui mais on sait qu’on en aura besoin dans trois ans.  Ce personnel revient dans les centrales, étudie. Avant, on étudiait à fond une centrale, mais maintenant, vu le nombre de types de centrales différents, on les fait passer d’un type à l’autre. On revient donc à cela pour bien automatiser, réguler, contrôler. Il faut savoir comment ça fonctionne. C’est une formation théorique appliquée à l’industrie.

Comment intéresser les jeunes ?

Je pense qu’il faut leur montrer, leur faire connaître et découvrir, les faire s’en approcher. Et dès le primaire. Il faut aimer, sentir, être convaincu et s’intéresser. Il faut les éveiller au sujet.

Qu’attendez-vous de vos collaborateurs ?

Premièrement la logique : analyser, réfléchir, ne pas foncer. Ensuite, la précision. Enfin, le retour d’information : communiquer aux autres le fruit de son travail.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.