Energies renouvelables Magazine n°8

Cécile Bodart, Hélène d'Huart

Publié en septembre 2009  —  Magazine précédent / suivant  —  Archives
mag énergies renouvelables

Avec l’eau, le climat, le bruit, les déchets et les transports, l’énergie constitue une des thématiques environnementales les plus importantes de nos sociétés contemporaines. Elle peut être produite de manière conventionnelle (issue du pétrole, du gaz, du charbon, de l’uranium) mais aussi renouvelable (énergie biomasse, solaire, éolienne, hydraulique et géothermique). Transformation de la matière en chaleur, en lumière, en électricité, en fraîcheur… les énergies renouvelables sont inépuisables et se renouvellent ! 

De plus, les énergies renouvelables ne semblent rencontrer que des avantages de par le caractère inépuisable et abondant de leurs ressources (essentiellement le soleil). Leur succès est également dû à leur coût peu élevé une fois l’investissement de départ rentabilisé. Panneaux solaires, photovoltaïques, éoliennes…qui n’a jamais rêvé de voir son compteur d’électricité tourner à l’envers ? Qui n’a pas rêvé de prendre une douche chauffée uniquement par les rayons du soleil ? Tant de possibilités offertes par la nature et qui ne demandent qu’à être utilisées! 

Et que dire du développement économique que cela engendre avec la création de nombreux emplois à la clé ! Le secteur des énergies renouvelables regorgent en effet de métiers, transversaux ou plus spécifiques à chaque type d’énergie. Et avec les enjeux écologiques d’aujourd’hui, inutile de préciser que le secteur est en pleine expansion. 

Ce nouveau magazine de la rentrée plonge dans ces différentes énergies et vous fait découvrir les métiers qui développent et appliquent chacune d’elles. Pour enrichir cette découverte, les rubriques «Portrait de pros » et « Métiers insolites » proposent des interviews de professionnels qui ont accepté de parler de leur parcours et de leur expérience au quotidien. Sans oublier les chapitres « Autant savoir » et « Bonnes adresses » qui permettent de s’informer et de développer davantage le sujet. 

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (Anaxagore de Clazomènes, 5e siècle avant JC)

 

Les métiers

 

Autant savoir

Plan européen et perspectives du secteur

En Europe, la part des énergies renouvelables varie considérablement selon les pays. Ainsi, Malte ne développe aucune énergie renouvelable tandis que la Suède tire près de 39% de son énergie auprès des sources d’énergies renouvelables (solaire, éolienne ou géothermique). En 2001, dans le monde entier, la part d’énergie utilisée issue des sources d’énergies renouvelables était de 13,6%, et en Europe, elle se situait à 6%. Avec les objectifs de 2020, il faudrait plus que doubler notre consommation des énergies renouvelables. Source : APERe et EREC 

En Belgique, une des actions mise en place est la création des certificats verts pour soutenir la production d’électricité verte. En effet, tout particulier qui produit de l’électricité peut ensuite la revendre aux fournisseurs qui, eux-mêmes, la revendent aux consommateurs. Attention, n’importe qui ne peut pas vendre son électricité. Il est indispensable d’avoir l’accord préalable de la CwaPE, la Commission wallonne pour l’Energie, qui assure que l’énergie produite est de l’énergie verte et permet donc de diminuer les émissions de CO2. En 2007, 7% de l’électricité vendue par les fournisseurs étaient issus de sources d’énergies renouvelables. La Région wallonne impose que ce pourcentage augmente chaque année d’1% afin d’atteindre en 2012 les 12%. Ainsi, les fournisseurs d’électricité sont obligés d’acheter un quota imposé de certificats verts aux producteurs et de les remettre à la CWAPE, sous peine d’amende. Source: www.ef4.be/fr/marche-energie/certificats-verts 

Qu'en est-il de l'emploi ?

De nombreuses questions se posent face à un tel engouement pour les énergies renouvelables. Le secteur est-il porteur d’avenir ? S’agit-il d’un domaine ouvert à toutes les compétences ? 

En se basant sur les chiffres de production et sur les objectifs établis pour les années à venir, nous découvrons l’énorme potentiel d’emploi que les énergies renouvelables représentent. Concrètement, en 2006, la part des énergies renouvelables par rapport à la consommation intérieure brute wallonne s’élevait à 4% : 2% produits en Région wallonne et 2% importés (Source: Bilan énergétique de la Région wallonne 2006 - ICEDD asbl). L’objectif pour 2010 est d’atteindre une production correspondant à 10% de la consommation intérieure brute. 

Une étude réalisée par Etopia ( Etopia : centre d'animation et de recherche en écologie politique - www.etopia.be) en mars 2005 propose des pistes d’emploi pour le secteur des énergies renouvelables en Wallonie. Les secteurs à développer seraient :

- les énergies renouvelables représenteraient un potentiel de 7.000 emplois directs sur base de l’objectif de 10% de production d’énergies renouvelables d’ici 2010 (en 2006, la production était de 2%). Selon l’étude d’ECOTEC, il y a création d’1/2 emploi par GWh de production d’énergie renouvelable installée.

- l’utilisation rationnelle de l’énergie aurait déjà créé 300 à 600 emplois et offrirait à l’avenir un large potentiel, notamment par le besoin de main-d’oeuvre qualifiée.

- la construction et le logement durable (isolation thermique des bâtiments, construction en bois, domotique, fabrication de matériaux naturels…) représenteraient, quant à eux, un potentiel de 10.000 emplois.

- les moteurs propres et les biocarburants ouvriraient un potentiel de 3.000 emplois si on augmente la part de consommation des biocarburants à 6%.

En termes de compétences et de qualifications, il s’agit avant tout de compétences techniques : en électricité, en mécanique, en électronique, en agronomie, en construction, en chimie, en biologie, en hydraulique, en thermique, en géologie pour tous les niveaux de qualification : enseignement secondaire qualifiant, enseignement supérieur universitaire et non universitaire, enseignement en alternance, formations d’insertion socioprofessionnelle, etc. Les formations globales et scientifiques trouveront leur place au niveau de la recherche et du développement, de l’élaboration des processus de production et des installations, de l’analyse des projets, de la gestion des sites d’exploitation… Les formations plus pratiques et plus spécialisées interviendront pour la mise en place des installations, la maintenance ou les interventions en cas de panne.

 

Bonnes adresses

EDORA (Fédération de l'Energie d'Origine Renouvelable et Alternative)
Rue de la Révolution, 7, – 1000 Bruxelles
Tel : 02/217 96 82 – Fax : 02/219 21 51
Mail: info@edora.be 
Site : www.edora.be

ABECE (Association Belge des Eco-Conseillers et éco-conseillères en Environnement)
Rue Van Elewyck,35 - 1050 Bruxelles
Tel : 0498/807 742  (lundi, mardi et vendredi)
Mail : secretariat@abece.be
Site : www.abece.be 

Apere (Association pour la promotion des énergies renouvelables)
Rue Royale, 35 - 1000 Bruxelles
Tel : 02/ 218 78 99 - Fax: 02/217 58 44
Mail: info@apere.org 
Site: www.apere.org

QUELQUES SITES

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.