Siep Logo

Sous-fiche de Géologue

Analyste en composition du sol

Sciences / Sciences de la terre
Environnement & nature / Sols & sous-sols

Mise à jour 13/11/2012 - Fiche 2499

L’analyse du sol permet d’apprécier les caractéristiques d’une parcelle de terre. Elle consiste en une série d’opérations physiques et chimiques qui permettent d’obtenir des indications quant au type de sol, à sa fertilité, à ses carences, aux maladies… pour déterminer ensuite les moyens d’y remédier via l’apport d’amendements ou d’engrais nécessaire. Les caractéristiques du sol permettent également de choisir les espèces végétales les mieux adaptées. Le meilleur moment pour réaliser une analyse de sol est la fin de l’hiver, lorsque toutes les récoltes sont terminées et qu’aucun engrais ou amendement n’a encore été répandu.

 

Des mesures classiques mettent en évidence la teneur en phosphore, en potassium, en calcium, en magnésium, en sodium mais aussi le taux de carbone organique et l’acidité. Des analyses plus poussées permettent de définir la granulométrie, la capacité d’échange cationique, la teneur en azote, en cuivre, en soufre, en zinc, en manganèse et en oligo-éléments. Certains laboratoires spécialisés sont également aptes à mesurer l’activité biologique du sol c’est-à-dire à quantifier les micro-organismes présents et à évaluer la qualité de la production d’humus.

 

Au niveau agricole, l’analyse du sol permet de mettre en place des pratiques « durables » en améliorant l’équilibre entre le rendement et le respect de l’environnement. L’usage d’une fumure raisonnée est devenue indispensable tant au point de vue environnemental et légal pour la protection des nappes phréatiques qu’au niveau économique pour gérer au mieux le coût de la fertilisation. La Politique agricole commune européenne a mis en place, notamment, la directive « Nitrates » qui vise à protéger la qualité de l’eau. Cette directive a un impact direct sur l’usage des engrais en agriculture ainsi que sur le traitement des effluents d’élevage.

 

Les laboratoires d’analyse du sol et de conseil agronomique proposent plusieurs types d’analyses et de conseils : 

- L’analyse physico-chimique des terres

- L’analyse en reliquats en azote minéral dans les terres

- Le dépistage des nématodes dans les terres

- Le diagnostic de maladies des plantes

- L’analyse physico-chimique des eaux

- L’analyse agronomique des amendements organiques calcaires

- …

 

 

Titre requis

Profils des professionnels d’un laboratoire d’analyse de sol

 

Les professionnels qui exercent au sein de ces laboratoires sont des diplômés en sciences de différents niveaux d’études. 

 

Pour le prélèvement des échantillons sur le terrain, il n’y a pas de diplôme particulier. En pratique, on retrouve le plus souvent des diplômés de l’enseignement secondaire bien qu’un diplôme de Bachelier en agronomie soit un atout. Il s’agit avant tout de personnes qui ont des compétences globales telles que la force physique et une grande autonomie de travail. Elles passent une bonne partie de leurs journées sur les routes pour se rendre chez les agriculteurs. 

 

Pour les analyses des échantillons, dites analyses de routine, il s’agit principalement de techniciens en chimie diplômés de l’enseignement secondaire technique de qualification.

 

Pour les fonctions de responsables techniques et de contrôle qualité, on retrouve des profils scientifiques ayant des compétences en chimie. Ces professionnels peuvent également développer des méthodes même si ces tâches sont plutôt confiées aux titulaires d’un Master en chimie.

 

La vérification des résultats d’analyse et de leur plausibilité, la mise au point et la validation des procédés, la validation des résultats ainsi que la rédaction des rapports d’analyse sont confiées à des ingénieurs agronomes (ingénieurs industriels ou bio-ingénieurs) ou à des personnes qui ont un Master en chimie.

 

Le responsable du laboratoire ainsi que le coordinateur ont un profil de Master scientifique.

 

Au niveau des proportions, on retrouve en moyenne 1 diplômé de l’enseignement supérieur de type long pour 3 diplômés de l’enseignement supérieur de type court et 3 diplômés de l’enseignement secondaire.

 


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.