Travaillant le plus souvent seul et dans tous les secteurs de l’imprimerie, le brocheur est le dernier maillon de la chaîne de fabrication. Il réalise les phases ultimes des opérations de finition, de façonnage et de montage du document imprimé, grâce à diverses machines : massicots (long couteau monté sur pivot), colleuses, assembleuses, etc.

Version plus moderne du relieur avec lequel il cohabite encore parfois, le brocheur est un artiste à sa manière. Dans le milieu de l’imprimerie, c’est lui qui assemble les feuilles et relie les cahiers entre eux soit en cousant, ou comme on le constate de plus en plus, en utilisant des agrafes ou de la colle.

Faisant partie des différents postes que peut occuper un opérateur de façonnage avec le conducteur de presse, le conducteur de plieuse, le photograveur et le relieur, il occupe un poste de plus en plus automatisé (ou assisté par ordinateur) mais où le savoir-faire humain garde une place importante.

« On apprend le métier en travaillant. Il demande beaucoup d’attention et de concentration. »

Silverio Gonzalez, Responsable reliure, opérateur en façonnage d’imprimerie., Lire l'interview

 

Compétences & actions

  • Connaître les matériaux et leurs propriétés (papier, colle, encres, carton, etc.)
  • Maîtriser les étapes de la chaîne de fabrication de l’imprimerie
  • Maîtriser la palette des couleurs
  • Savoir respecter les délais imposés
  • Connaître les systèmes assistés par ordinateur
  • Réaliser les travaux de production

Savoir-être

  • Créativité
  • Autonomie
  • Organisation
  • Rigueur
  • Sens artistique
  • Sensibilité technique
  • Sens artistique et graphique
  • Ingéniosité

Cadre professionnel

Un métier en continuelle évolution ? Peu de personnes connaissent encore l’activité de brocheur. Luttant difficilement contre les productions de masse et à la recherche du profit dans le secteur de l’imprimerie, le métier de brocheur se battra pour survivre, tout comme celui de relieur.

 

La difficulté d’apprentissage du métier vient se coupler avec les risques et l’incertitude du statut d’indépendant qui est la façon la plus fréquente et plausible de vivre de cette profession. Malheureusement, des ateliers complets disparaissent faute de successeurs.

 

Ce poste fait partie de ceux que peut occuper un opérateur de façonnage, avec le conducteur de presse, le conducteur de plieuse, le brocheur et le relieur. Le travail du relieur est de plus en plus automatisé (ou assisté par ordinateur), mais le savoir-faire humain garde une place importante. Le brocheur peut travailler dans des entreprises artisanales, dans les bibliothèques ou des services d'archives, etc. mais également dans le monde de l’édition.

 

Autres appellations : Assembleur·euse-encolleur·euse à la machine, Chef d'atelier en reliure artisanale, Conducteur·rice de machine de finition, Restaurateur·rice de livres anciens

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.