Siep Logo

Carreleur·euse

Bâtiment & construction / Equipement & parachèvement

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone
Code Riasec RCS - Mise à jour 30/07/2015

Le carreleur est la personne qui pose, parfois après les avoir taillés, des carreaux de céramique ou d'autres matières (marbre, granit, ardoise, etc.) utilisés comme revêtement des murs, des planchers ou autres surfaces, généralement à l'intérieur d'un bâtiment.

A cette fin, il prépare les surfaces, applique la base nécessaire pour fixer les matériaux, réalise les joints et polit au besoin les revêtements, travaux pour lesquels de bonnes notions de maçonnerie sont des plus utiles.

Il veille à prendre les mesures et faire les calculs nécessaires afin de pouvoir disposer correctement les carreaux les uns par rapport aux autres et d'obtenir l'alternance désirée de motifs et de couleurs.

Le carreleur travaille soit à la manière traditionnelle (sur un lit de mortier ou de sable stabilisé), soit en utilisant de la colle ou du ciment-colle.

Le métier comprendra notamment les tâches suivantes :

- mesurer le local

- préparer ou réparer la surface de pose

- découper ou scier des carreaux

- poser des carreaux sur une surface de pose fraîchement préparée

- parachever le travail (placement des plinthes, jointoiement, isolation, égalisation des joints et nettoyage de l’ensemble)

- poser des carreaux sur une surface de pose durcie (pose de colle et placement des carreaux)

- poser du carrelage mural

- carreler des terrasses

- appliquer des techniques de dessin décoratif (mosaïque, granito)

 

Compétences & actions

  • Mesurer une pièce et prévoir les matériaux suffisants
  • Utiliser différentes techniques de pose
  • Connaître les matériaux, leurs propriétés
  • Pouvoir créer une harmonie entre les volumes, couleurs, matériaux, etc
  • Parachever le travail (placement de plinthes, jointoiement, isolation, etc.)
  • Connaître et utiliser le matériel approprié (règle, marteau en caoutchouc, fer et corde à rejointoyer, équerre, fil à plomb, etc.)
  • Connaître les prescriptions en matière de sécurité, hygiène ou environnement
  • Réaliser un devis et établir une facture, gérer son budget, organiser et prévoir l’équipement nécessaire sur le chantier, encadrer une équipe (si indépendant)
  • Supporter une position agenouillée prolongée
  • Ne pas présenter de réactions allergiques aux produits utilisés

Savoir-être

  • Sens de l’organisation et de la planification
  • Méthode et rigueur
  • Sens de l’esthétique
  • Persévérance, patience et minutie
  • Bonne résistance physique
  • Sens de l'écoute, qualités relationnelles
  • Goût pour le travail en équipe
  • Ne pas être sujet au vertige

Cadre professionnel

Le carreleur participe à la finition de constructions neuves. Mais la rénovation et la réparation, dans des bâtiments de toute nature, font aussi partie du quotidien du métier. Murs, planchers, escaliers en béton, installations frigorifiques, piscines, bâtiments industriels, locaux commerciaux, etc. le carreleur pratique son art dans toutes les circonstances. Des dalles de sol classiques aux frises murales et aux mosaïques les plus décoratives, le travail du carreleur est aussi un travail d’artiste.

Le carreleur travaille souvent comme salarié au service d’une entreprise de construction privée ou comme entrepreneur indépendant. Son travail intervient comme « finition » après le passage des autres corps de métiers du gros-œuvre comme ceux chargés du plafonnage, de la pose des tuyaux de chauffage, de l’électricité ainsi que de la pose des équipements sanitaires et de la menuiserie extérieure.

En tant qu’indépendant, il pourra aussi constituer sa propre clientèle au fil des travaux réalisés. Le bouche à oreille est un excellent moyen pour lui de se faire connaître.

Conditions requises

L’installation en tant que carreleur indépendant est réglementée, il faut donc répondre aux exigences concernant l’accès à cette profession. Cet accès est régi par l’Arrêté royal du 29/01/2007 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités indépendantes du carrelage, du marbre et de la pierre naturelle.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.