Siep Logo

Chef de chantier

Bâtiment & construction / Conception & gestion de chantiers
Bâtiment & construction / Equipement & parachèvement

Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 30/07/2015

Métier incontournable du secteur, le chef de chantier est chargé de gérer et diriger l’exécution de travaux de construction. Son intervention débute lors de la phase de préparation et prend fin lors de la réception du chantier.

Pour préparer son travail, il prend tout d’abord connaissance du dossier technique, du cahier des charges et des plans. En tant que trait d’union entre la théorie et la réalisation pratique du chantier, il participe à différentes réunions préparatoires, sous la conduite du chef de projet, où sont présents d’autres intervenants tels que le métreur, le responsable de la planification, l’acheteur, des représentants du bureau d’étude… L’objectif de ces réunions est multiple :

- Dans un premier temps, définir les méthodes et moyens à mettre en œuvre pour parvenir aux objectifs et délais consignés dans le cahier des charges

- Dans un second temps, vérifier, contrôler, clarifier, valider ou modifier si nécessaire les plans d’exécution, les plannings, les fiches techniques, les métrés, la répartition des tâches en interne, le choix des sous-traitants, la disponibilité du matériel de chantier, le plan de sécurité, les plans fournis par les sociétés gestionnaires de la distribution d’énergie (eau, gaz, électricité), etc.

En bref tous les éléments indispensables à la bonne « marche » du chantier.

La préparation est achevée, le chantier est prêt à être lancé. Il faut maintenant effectuer l’installation et l’aménagement (toujours sous la conduite du chef de projet). Sur base des plans et des implantations (sur le terrain) réalisés par le géomètre, le chef de chantier connait précisément l’emplacement de la future construction, l’espace disponible pour le stockage du matériel et des matériaux, les endroits présentant des risques (par exemple l’emplacement d’éventuelles lignes haute tensions enterrées, de conduites d’eau ou de gaz, etc.).Tel un chef d’orchestre, il répartit le travail à ses différents chefs d’équipe [1] et aux sous-traitants en leur fournissant toutes les consignes et explications nécessaires (mesures, schémas et plans d’exécution, fiches techniques, etc.).

Ayant le souci constant du respect des plannings, il coordonne, motive et contrôle tout ce petit monde en gardant en ligne de mire trois éléments incontournables : qualité, rendement et sécurité. Le seul élément sur lequel il n’a aucune emprise : la météo. Et pourtant, il doit prendre ce facteur en compte dans la limite du possible et réorganiser certaines choses, car cela peut occasionner de sérieux retards.

Durant la réalisation des travaux, il est quasi présent en continu sur le chantier. En plus de la gestion du personnel présent et des tâches, il contrôle les livraisons et l’approvisionnement du chantier.

Il tient un « livre de bord » reprenant tous les éléments relatifs à l’avancement des travaux et aux problèmes rencontrés, ce qui lui permet de répercuter l’information au chef de projet et à d’autres intervenants. C’est à la fois un outil de contrôle, un livre de doléances voire aussi une « boîte à suggestions » permettant, si nécessaire, une réaction adéquate, rapide et coordonnée.

La taille et l’importance du chantier à conduire vont influer sur la complexité des tâches du chef de chantier et multiplie le nombre d’intervenants en interne (hiérarchie, équipes et matériel à gérer) et en externe (sous-traitants, fournisseurs, etc.). Si le chantier est très important, on peut retrouver différents chefs de chantier qui travaillent de concert ou qui se succéderont selon les spécialités requises, toujours sous la conduite du chef de projet.

Selon les entreprises, le chef de chantier peut être appelé conducteur de travaux, il s’agit de la même fonction.

 

[1] Le chef d’équipe gère un groupe d’ouvriers qualifiés souvent spécialisé dans un corps de métier (coffreurs, maçons, couvreurs, etc.)

 

Compétences & actions

  • Justifier de solides connaissances des techniques et méthodes de construction
  • Se tenir au courant des évolutions du secteur
  • Pouvoir lire et analyser des plans, des documents techniques, des plannings, etc.
  • Maîtriser, appliquer et faire respecter les normes de sécurité inhérentes au secteur
  • Maîtriser les techniques de management d’équipes, de gestion de personnel
  • Gérer des stocks et le matériel sur le chantier
  • Maîtriser des logiciels spécifiques à la fonction et des outils de bureautique

Savoir-être

  • Rigueur
  • Sens de l’organisation
  • Esprit de synthèse et d’analyse
  • Bonne résistance physique (il travaille dehors par tous les temps)
  • Flexibilité (du point de vue des tâches et des horaires)
  • Résistance au stress
  • Bonnes qualités relationnelles
  • Bonnes aptitudes communicationnelles tant à l’oral qu’à l’écrit
  • Grand sens des responsabilités
  • Aptitudes au travail en équipe

 

Cadre professionnel

Le chef de chantier est employé par des sociétés privées de construction (tant dans le secteur du génie civil que dans le bâtiment), des régies de travaux liées à des pouvoirs publics (communes, provinces, régions, Etat Fédéral…), des entreprises publiques (par exemple Infrabel)  ou des sociétés intercommunales. Il travaille principalement en extérieur, sur le site des travaux, et ce peu importe la météo. 

D’un point de vue hiérarchique (surtout au sein de sociétés importantes), il est sous les ordres du chef de projet. Il peut être secondé par un ou plusieurs assistants. Il gère le travail d’un ensemble de chefs d’équipe. Il entretient des contacts fréquents avec un grand nombre d’intervenants du secteur : géomètre, dessinateur, métreur, coordinateur sécurité, ouvriers, sous-traitants, fournisseurs, etc.

Ce métier offre pas mal de perspectives d’évolution avec l’expérience, soit en se tournant vers la gestion de chantiers de plus en plus grands ou spécialisés, soit vers la fonction de chef de projet, soit vers une fonction en bureau d’étude ou enfin vers une fonction technico-commerciale.

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.