Siep Logo

Coffreur·euse

Bâtiment & construction / Gros oeuvre

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec RIC - Mise à jour 30/07/2015

C’est le coffreur qui donne forme aux fondations en béton ainsi qu’aux murs de soutien, plafonds, poutres de béton, etc. Il commence par réaliser les coffrages à l’aide de planches de bois, de panneaux ou de coffrages modulaires dans lesquelles le béton sera coulé. Mais avant de verser le béton, il faut encore placer des barres d’acier dans le coffrage, afin de renforcer, d’armer le béton (ferraillage). Puis, lorsque le béton a durci, il reste à le dégager de son moule de bois ou de métal.

Le métier comprendra notamment les tâches suivantes :

  • lecture de plans et transposition en tâches planifiées
  • construction, montage et assemblage de coffrages traditionnels
  • pose de panneaux de coffrages préfabriqués
  • sélection et découpe sur mesure de barres et de treillis adéquats au coffrage
  • réalisation des ligatures et des soudures des barres
  • placement de différents types d’armatures
  • bétonnage
  • démontage des coffrages (décoffrage)
 

Compétences & actions

  • Etre capable de lire les plans de coffrage
  • Connaître les matériaux (nature, composition, provenance, spécification, propriétés et défauts du bois et du béton)
  • Fabriquer, monter et assembler des coffrages traditionnels en bois pour des éléments de béton (poutres, linteaux de fenêtre ou de porte, dalles de pavement, escaliers en béton armé, etc.)
  • Faire la pose des panneaux de coffrages préfabriqués
  • Maîtriser le matériel (banc de coffrage, fil à plomb, niveau à bulle, équerre, compas à pointe sèche, scie circulaire, tenailles, etc.)
  • Fabriquer et/ou placer des joints d'étanchéité et de reprise, des joints d'expansion et autres joints dans le coffrage
  • Etre capable de démonter ces coffrages, effectuer le ferraillage et le bétonnage
  • Connaître les prescriptions en matière de sécurité, hygiène et environnement
  • Organiser un chantier, l'installation sécurisée d'échafaudages, échelles, etc.
  • Proposer des solutions adéquates

Savoir-être

  • Précision
  • Sens de l'esthétisme
  • Collaboration, goût pour le travail en équipe
  • Bonne condition physique
  • Habileté manuelle

Cadre professionnel

Parce que chaque construction présente des formes et des dimensions qui lui sont propres, le coffreur est à chaque fois amené à créer un coffrage unique qui respecte précisément les indications prévues sur les plans. D’un point de vue pratique, le coffreur est principalement engagé comme ouvrier dans des entreprises privées ou publiques. Selon l’envergure de l’entreprise et/ou du chantier, certains ouvriers seront spécialisés dans le coffrage ou le ferraillage. D’une manière générale, les ouvriers sont amenés à réaliser ces deux phases indispensables.

Conditions requises

L’installation en tant qu’indépendant est réglementée, il faut donc répondre aux exigences concernant l’accès à cette profession. Cet accès est régi par l’Arrêté royal du 29/01/2007 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités du gros œuvre, notamment les travaux de maçonnerie, de béton et de démolition.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.