Siep Logo

Coiffeur·euse

Santé & bien-être / Soins du corps & beauté

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise
Code Riasec SAC - Mise à jour 31/07/2015

Le coiffeur est le professionnel du cheveu. Il détermine et réalise des coupes et des mises en forme, il propose et effectue des soins et des traitements capillaires. Il apporte des conseils et aide au choix des coiffures, des coupes. Il est en mesure d’établir un « diagnostic » de la qualité du cheveu et du cuir chevelu et, est susceptible de proposer au client l’utilisation des divers produits de soin ou de conseiller un traitement (antipelliculaire par exemple). Il réalise des shampoings, des éclaircissements, des colorations, des décapages, des mèches, des balayages, etc. Il se charge de la chevelure en utilisant différentes techniques et appareillages dans le but de réaliser une permanente, un brushing, une mise en plis, des tresses, un chignon, etc.

Les coiffeurs pour hommes proposent aussi généralement le service de barbier.

Il commercialise aussi des produits capillaires et des accessoires. Il prodigue des conseils concernant leur utilisation. Il accomplit des tâches de gestion, notamment de caisse, d’agenda, etc.

Si le coiffeur est propriétaire ou gérant d’un salon, il se charge de la gestion administrative, des approvisionnements, de la relation avec les différents représentants commerciaux, du recrutement et de l’encadrement des collaborateurs, etc.

Dans un salon de coiffure, il existe plusieurs niveaux de qualification : shampouineur, assistant coiffeur, coiffeur pour dames, coiffeur mixte… Le domaine de la coiffure comprend plusieurs spécialités, dont celle de visagiste.

Le coiffeur visagiste conseille alors son client sur la coupe à adopter en fonction de la forme de son visage et de sa personnalité. Cette appellation n’est pas encore réglementée et tout coiffeur peut y prétendre.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les différentes techniques de coupe, de mise en forme, etc.
  • Maîtriser l’utilisation du matériel spécifique
  • Connaissance parfaite des produits à utiliser tant du point de vue effets, que des interactions ou des objectifs
  • Connaître et appliquer les règles de sécurité et d’hygiène inhérentes à la profession
  • Se tenir au courant de l’évolution des tendances de la mode, des techniques et des produits
  • Connaissances de gestion (principalement pour les futurs indépendants ou futurs gérants d’implantation)

Savoir-être

  • Faire preuve de créativité
  • Capacité d’adaptation vis-à-vis de la clientèle mais aussi en termes d’horaires
  • Etre dynamique
  • Etre ponctuel
  • Faire preuve de courtoisie
  • Faire preuve de rigueur et de méthode
  • Une certaine résistance physique est nécessaire car le métier s’exerce debout, à longueur de journées

Cadre professionnel

Le coiffeur peut travailler dans un salon de coiffure, à domicile ou dans des établissements de soins de beauté. Il peut aussi bien être salarié qu’indépendant.

Conditions requises

L’installation en tant qu’indépendant est réglementé, il faut donc répondre aux exigences concernant l’accès à cette profession. Cet accès est régi par l’Arrêté royal du 21 décembre 2006 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités indépendantes relatives aux soins corporels, d’opticien, de technicien dentaire et d’entrepreneur de pompes funèbres.

Les personnes qui exercent ce métier sans avoir obtenu de diplôme officiel ont la possibilité de faire reconnaître leurs compétences par le biais de la Validation des compétences (CVDC).

Autre appellation : Barbier·ère

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.