Siep Logo

Commissionnaire-courtier·ère en transport

Transports & logistique / Logistique & flux de matières

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 01/01/2008

Ces deux métiers sont fort proches et présentent un socle commun de compétences. La Loi du 26 juin 1967 (art. 1) décrit le commissionnaire en transport comme « toute personne physique ou morale qui, moyennant rémunération, s'engage à effectuer un transport de marchandises et fait exécuter ce transport en son propre nom par des tiers ».

Selon la même loi, le courtier en transport est « toute personne physique ou morale qui, moyennant rémunération, met en rapport deux ou plusieurs personnes en vue de la conclusion entre elles d'un contrat de transport de marchandises, et qui n'intervient éventuellement dans la conclusion de ce contrat qu'en qualité de représentant de ses mandants ».

En général, un commissionnaire fait de l'affrètement. Il travaille avec des sous-traitants, par exemple des transporteurs indépendants. La loi impose que nul ne peut exercer l'activité de commissionnaire en transport sans être en possession d'une licence. Cependant l'Arrêté Royal de 1975 prévoit deux exceptions. Ainsi, la licence n'est pas obligatoire :

  • si le transporteur, dans le cadre de son contrat de transport, fait transporter son véhicule utilitaire (chargé ou vide) par un autre mode de transport (ex. : train ou navire) ;
  • si le transporteur cède du fret à un autre transporteur (ou à un commissionnaire en transport), à condition que le transporteur cédant et le cessionnaire, s'il effectue lui-même le transport, soient tous deux autorisés à effectuer le transport faisant l'objet de la cession.

En ce qui concerne le courtier en transport, la licence est obligatoire pour le transport national ou international de marchandises par voie fluviale.

 

Compétences & actions

Le commissionnaire et le courtier en transport doivent être capables de :

  • parler une ou plusieurs langue(s) étrangère(s)
  • manier les outils de télécommunication (téléphone, fax, internet)
  • utiliser l'outil informatique
  • maîtriser la législation du secteur et réactualiser constamment sa connaissance de celle-ci

Savoir-être

Le commissionnaire et le courtier en transport doivent :

  • être rigoureux
  • être efficace pour résoudre rapidement des problèmes
  • pouvoir gérer plusieurs tâches simultanément
  • organiser, coordonner et gérer
  • se déplacer régulièrement, être flexible
  • faire preuve d'autonomie
  • être diplomate
  • faire preuve d'anticipation, de réactivité
  • être subtil, avoir un esprit d'analyse et de synthèse
  • être communicatif
  • être résistant au stress ;
  • se conformer aux clauses du contrat et à la législation du transport
  • négocier et convaincre
  • faire face aux contraintes du transport et aux caractéristiques des marchandises

Cadre professionnel

Il travaille chez les commissionnaires opérateurs ou dans les entreprises de transport. Il est en contact avec les différents services et la clientèle. Le métier requiert une utilisation très fréquente des moyens de télécommunication (téléphone, fax, internet, etc.) et, de plus en plus, le recours aux outils informatiques.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.