Avec le développement du Web 2.0, les utilisateurs communiquent sur tout et partout. Il est donc essentiel pour une marque, un produit, une enseigne de se positionner sur les médias sociaux.

Poste stratégique, le community manager crée et anime des espaces d’échanges sur des sites, blogs, réseaux sociaux, forums pour faire connaitre son entreprise. Il répond aux questions des internautes, lance des débats sur un thème, organise des événements web (concours, challenge, quiz), donne des conseils, etc. Il modère les échanges pour éviter tout débordement et situation conflictuelle. Ayant une bonne culture générale, le community manager est capable de discuter sur n’importe quel sujet.

Attentif et à l’écoute de chaque membre de la communauté, il relaie auprès des dirigeants de l’entreprise, tous les avis, contributions, idées, critiques.

Ce professionnel assure aussi la visibilité de son entreprise sur les réseaux sociaux (Facebook, Myspace, Youtube, Twitter, etc.) en créant des groupes de communautés, des contenus viraux, des commentaires, des billets, etc. Grâce à son implication, il instaure une communication proche entre son entreprise et les consommateurs sur du long terme.

Très actif, le community manager cherche à entrer en contact avec les communautés là où elles sont présentes et actives. Il les incite à réagir, à produire du contenu. A l’affut de tout ce qui se passe dans l’univers des espaces communautaires, il fait l’état des lieux de la réputation de sa société sur le web. Enfin, une part de son activité est consacrée à l’analyse des résultats et du reporting des actions menées.

Egalement passionné par les TIC, il détecte tous les nouveaux outils qui peuvent favoriser cette relation de proximité.

 

Compétences & actions

  • Avoir une connaissance approfondie du produit, de la marque et de l'entreprise
  • Créer des espaces d’animation (page, blog, fil Twitter, etc.)
  • Animer et modérer les discussions des internautes
  • Produire du contenu et l’adapter aux spécificités de l’outil (médias communautaires, blogs, forums)
  • Fidéliser les membres de la communauté par l’organisation d’événements sur le web
  • Maitriser les nouveaux médias du Web 2.0 et leur fonctionnalité
  • Participer à l’amélioration de la plate-forme technique de la communauté (maintenance informatique de base)
  • Faire un travail de veille et de recherche
  • Analyser et faire le reporting des données et verbatim [1]
  • Posséder des connaissances en marketing et en communication

 

[1] La reproduction fidèle des propos émis par l’internaute.

Savoir-être

  • Intérêt pour Internet, les réseaux sociaux et les nouveaux médias
  • Proactif
  • Sens de l’écoute
  • Diplomatie (gestion de conflits)
  • Aisance relationnelle, ouverture d’esprit
  • Créativité
  • Polyvalence
  • Capacité rédactionnelle
  • Autonomie
  • Rigueur
  • Bonne culture générale
  • Gestion du stress

Cadre professionnel

Le community manager travaille principalement dans les services marketing ou communication d’une organisation ou en tant que consultant externe (salarié d’une agence ou travailleur indépendant). Il travaille en coordi­nation avec le graphiste, le développeur web, l’architecte de l’information, etc.

Les nouveautés croissantes du Web 2.0 rendent son travail mouvant et ses activités diversifiées. En fonction du contexte de travail, il devra se prévaloir de connaissances plus pointues en marketing, en techniques publicitaires ou en relations publiques. Des évolutions de carrière vers des métiers spécialisés tels que Community strategist et Content manager sont possibles, mais aussi vers des fonctions de management.

Autres appellations : Animateur·rice de communauté web, Animateur·rice de réseaux sociaux, Gestionnaire de communauté, Influenceur·euse, Manager de communauté, Médiateur·rice de conversations interactives, Modérateur·rice
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.