Cordes, tissus, trapèzes, sangles aériennes, élastiques, etc. le concepteur d’agrès conçoit et réalise les différents agrès aériens ainsi que leurs structures d’accroches, utilisés par les circassiens pour réaliser leurs numéros. Il fabrique également les harnais, ceintures, absorbeurs d’énergie ou encore filets destinés à assurer la sécurité des artistes. Le concepteur veille en effet à ce que les agrès et les structures puissent être mis en place, utilisés et réglés en toute sécurité. Pour ce faire, il doit évaluer très précisément le niveau de risque que comporte chaque performance artistique tout en gardant à l’esprit que cette dernière ne doit pas être entravée par les contraintes techniques. Il doit donc également prendre en compte les caractéristiques inhérentes à chaque numéro (costumes, décor, enchaînements et figures, conditions climatiques, stress, etc.) de façon à proposer des agrès adaptés. Une fois les différents éléments fabriqués, il en explique le fonctionnement à l’artiste. Avant chaque représentation, il vérifiera les structures et répertoriera ses observations dans un procès-verbal de vérification.

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en soudure, en métallerie
  • Connaître les matériaux utilisés et leurs caractéristiques (bois, métaux, plastiques, textiles, cordages…)
  • Se documenter sur les différentes techniques de cirque et leurs caractéristiques
  • Posséder des notions de physique, de mathématiques
  • Maîtriser les différentes opérations techniques (montage, démontage, réglage, entretien, contrôle) et s’adapter à leur évolution
  • Effectuer des repérages sur le terrain
  • Evaluer les risques
  • Lire, comprendre et appliquer les plans et schémas de montage
  • Respecter les délais de montage
  • Faire face et remédier rapidement aux problèmes techniques qui peuvent apparaître
  • Appliquer les consignes de sécurité et vérifier systématiquement les agrès

Savoir-être

  • Habileté manuelle
  • Goût pour le travail d’équipe
  • Concentration, rigueur
  • Précision
  • Sens de l’écoute et de la communication
  • Capacité à travailler en hauteur, dans le vide
  • Flexibilité, capacité d’adaptation

Cadre professionnel

Le concepteur d’agrès exerce son métier pour diverses structures (cirques, écoles de cirque, etc.), généralement à la commande. Selon les besoins, il sera amené à se déplacer fréquemment (y compris à l’étranger) et à effectuer son travail avec une certaine rapidité d’exécution afin de respecter les délais de représentation. La fabrication des agrès et des structures peut entraîner la manipulation de matériaux lourds et des positions risquées (travail en hauteur notamment). Ses compétences sont également de plus en plus appréciée dans le cadre de représentations telles que les concerts, les spectacles de danses, d’opéra, etc.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. En général, l'apprentissage s'effectue directement auprès d'un·e professionnel·le en activité.

Autres appellations : Vérificateur·rice de sécurité pour les agrès, Monteur·euse de structures métalliques, Monteur·euse de structures bois

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.