Siep Logo

Conducteur·rice de car / Autocariste

Transports & logistique / Transport routier

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec RSE - Mise à jour 20/07/2012

Le conducteur de car transporte des passagers en autocar dans le cadre de sorties, d'excursions, de trajets de liaison ou de voyages touristiques pour une durée d'un ou plusieurs jours et ce tant en Belgique qu'à l'étranger.

Avant le départ, il participe à la préparation des itinéraires en prenant compte de différents facteurs tels que les contraintes horaires (plannings, répartition du temps de conduite, etc.), les travaux routiers entraînant d'éventuelles déviations, etc.

Il accueille les passagers, il charge et répartit les bagages dans les différents coffres du véhicule et veille à ce que l'embarquement se déroule en toute sécurité. Il délivre ensuite les informations de base concernant le voyage et veille, dans la mesure du possible, aux desiderata des passagers. En cas de passage de frontière, il gère les formalités douanières et remplit les documents administratifs. Dans certains cas, il finalise certaines formalités concernant la restauration et l'hébergement de ses passagers.

Il est responsable de son véhicule. Il s'assure du bon fonctionnement de ce dernier et peut être amené à effectuer des réparations simples. A la fin de chaque trajet, il est tenu d'effectuer un rapport signalant les anomalies ou incidents éventuels survenus lors du voyage.

La présentation du chauffeur est irréprochable, car aux yeux de ses passagers, il est l'ambassadeur de la société de transport qui l'emploie. C'est pourquoi, il est possible que le port de l'uniforme soit requis. Le volume de travail peut fluctuer selon certaines périodes de l'année. Les périodes de vacances d'été et de sports d'hiver sont généralement très chargées. Néanmoins, avec la diversification de l'offre de services des compagnies de transport de personnes, les chauffeurs de cars sont occupés durant toute l'année (marchés de Noël, forfaits voyage + entrée à un concert, etc.).

 

Compétences & actions

Le conducteur de car est avant tout en possession du permis de conduire approprié à ce type de véhicule (permis de la catégorie D). Concernant son véhicule, il en connaît les spécificités et est apte à identifier certaines anomalies. Il justifie donc quelques connaissances en mécanique. Il maîtrise la règlementation nationale et internationale en matière de code de la route (ainsi que certains règlements spécifiques selon le pays). Du point de vue de la conduite, il agit de manière préventive et défensive. Il respecte scrupuleusement les règles de sécurité légales mais aussi celles imposées par son employeur. Il tient à jour rigoureusement les documents de bord. Il doit justifier des notions de secourisme. Il est capable de communiquer dans une ou deux langues étrangères. Il n'est pas requis d'être parfait trilingue, mais d'être apte à comprendre et se faire comprendre notamment en anglais. En effet, il est relativement rare de rencontrer un douanier autrichien, un policier polonais ou un pompiste portugais parlant le français.

Savoir-être

Le conducteur de car est pourvu d'un bon sens de l'orientation et de débrouillardise. Par exemple, afin de définir un itinéraire « bis » en cas de bouchons, travaux ou tout autre imprévu perturbant le parcours défini initialement. Malheureusement, le système GPS n'a pas encore réponse à tout. Il fait preuve d'une bonne résistance physique. Pouvoir supporter une position assise prolongée, une attention continue et des horaires variables, il ne s'agit pas d'une chose facile. Il est doué d'un bon sens relationnel dans son contact avec les clients/passagers, et doit pouvoir s'adapter à différents types de publics. A cela s'ajoutent une pointe de calme et un soupçon de psychologie afin de désamorcer d'éventuelles situations conflictuelles tant dans son véhicule que vis-à-vis des autres usagers de la route. Il doit être organisé et rigoureux tant du point de vue « administratif » que dans le respect des horaires.

Cadre professionnel

Le conducteur de car est généralement employé par des entreprises de transport de personnes spécialisées dans le tourisme. Il est constamment en déplacement. La durée des prestations peut varier entre une journée et plusieurs jours, voire plus d'une semaine. Il est susceptible de travailler tant de jour que de nuit, en semaine, le week-end ou les jours fériés. Les horaires sont tout aussi variés que les destinations. Selon la durée du trajet, il peut être seul ou accompagné d'un autre chauffeur. Il(s) peut (peuvent) être aussi accompagné(s) d'un guide touristique.

Conditions requises

Pour être habilité à conduire un véhicule dévolu au transport de personnes, il faut être titulaire d'un permis du « groupe D ». On distingue les catégories :

  • D1 : véhicules ayant plus de 8 places assises en plus du conducteur, sans excéder 16 places assises
  • D : véhicules ayant plus de 8 places assises en plus du conducteur
  • Il existe deux sous-catégories (D1+E et D+E) dans le cas où le véhicule faisant partie d'une des deux catégories précitées devrait tracter une remorque.

Depuis le 10 septembre 2008 (selon l'Arrêté Royal du 4 mai 2007) les conducteurs de cars doivent être en plus titulaires d'un Certificat d'Aptitude Professionnel (CAP). Pour les futurs conducteurs de cars, les formations et les différents examens incluent l'obtention d'un permis du « groupe D » et l'obtention du CAP. Ce CAP exige de suivre des formations continues régulières pour conserver ce certificat. Les formations en vue d'acquérir ces permis sont organisées par des centres de formations agréés par le Service Public Fédéral Mobilité et Transports.

Autre appellation : Conducteur·rice d'autobus de tourisme

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.