Siep Logo

Conducteur·rice de machines de fabrication textile

Technique & industrie / Textile

Métier en fonction critique en Wallonie Métier en fonction critique en Wallonie
Code Riasec RCI - Mise à jour 03/08/2015

Le conducteur de machines de fabrication textile fait fonctionner une série de métiers à tisser et s’assure que les tissus fabriqués correspondent à la qualité souhaitée. Concrètement, il approvisionne son poste de travail, sélectionne les programmes en fonction du modèle de tissus à confectionner et met les machines en route. Il surveille et assure l’alimentation ainsi que l’évacuation des matières sur la ligne de production. Il est également chargé de la régulation des paramètres de production (température, pression, etc.). Il contrôle la conformité et le bon déroulement de la production du tissu.

En cas d’anomalie (fuite, fumée, etc.), il effectue les opérations de première urgence et remplace les composants défectueux. Il rédige des rapports de garde dans lesquels il consigne les données, les anomalies rencontrées, les interventions effectuées, etc. Responsable de son poste de travail, il est chargé de le nettoyer et de le ranger. Enfin, il entretient les machines, veille à repérer les éventuels dysfonctionnements constatés et en avertit le technicien.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser le fonctionnement des machines
  • Suivre un rythme de production
  • Supporter des tâches répétitives
  • Maintenir une attention soutenue de façon prolongée
  • Réagir adéquatement à un événement soudain
  • Respecter les règles de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Détecter et analyser les dysfonctionnements techniques
  • Vérifier et contrôler le bon déroulement du processus de fabrication
  • Transmettre des informations claires et précises
  • Se conformer aux directives
  • Entretenir les équipements

Savoir-être

  • Habileté manuelle
  • Rapidité d’action
  • Efficacité
  • Persévérance
  • Bonne condition physique
  • Sens de l’observation
  • Vigilance, méthode et rigueur
  • Goût pour les tâches concrètes
  • Esprit pratique
  • Goût pour les procédures prédéfinies
  • Sens de la collaboration

Cadre professionnel

Le conducteur de machines de fabrication textile travaille comme ouvrier en usine de production. Il réalise des tâches techniques qui nécessitent une bonne condition physique. En fonction des produits manipulés et de la nature des opérations réalisées, le port de chaussures de sécurité, de gants et d’une combinaison peut être indispensable. Bien que le conducteur de machines de fabrication textile fasse partie d’une équipe de production, c’est un travail relativement solitaire.

Formations

Il n'existe pas de formation spécifique à cette fonction. Des compétences en électronique, électromécanique ou mécanique sont souvent appréciées. Le Centre de Formation Sectoriel du Textile (CEFRET) organise des formations ponctuelles pour les étudiants, pour les demandeurs d'emploi ainsi que pour les professionnels du secteur : www.cefret.be

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Monteur·euse-ajusteur·euse de métiers à tisser, Monteur·euse de machine textile

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.