Siep Logo

Cordonnier·ère

Artisanat Culture / Artisanat
Mode Culture / Mode

Code Riasec RIC - Mise à jour 13/03/2015

Le cordonnier désigne à la fois celui qui fabrique et celui qui répare des chaussures.

En tant qu’artisan, il confectionne des chaussures sur mesure, à la main ou à la machine, selon les demandes de la clientèle ou ses propres envies. Il choisit le patron et le matériau, taille les pièces, les assemble et pose la semelle. Il procède aussi parfois à la teinture du cuir. Il peut aussi fabriquer des chaussures spéciales pour les clients ayant une déformation des pieds.

Le cordonnier réalise également les réparations telles que le remplacement d'un talon, de semelles et de patins. Il évalue pour cela l’état de la chaussure, décolle ou découd la partie usée, dessine et réalise la pièce de remplacement, la ponce puis la fixe au moyen de clous ou de colle. Suivent ensuite la teinture, le brossage ou encore le recouvrage de chaussures (pour les mariages ou cocktails, par exemple).

Avec le temps, l’activité du cordonnier s’est diversifiée. Ils sont désormais nombreux à proposer la fabrication de clés, la vente d’accessoires tels que du cirage, des lacets, des brosses, des semelles, etc. Leur savoir-faire s’est également étendu à d’autres articles en cuir (sacs, vêtements, objets divers, etc.).

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les techniques de fabrication de chaussures (couture, teinture, collage, etc.)
  • Maîtriser les techniques de réparation
  • Posséder des connaissances en vente
  • Connaître et choisir les bons matériaux
  • Manipuler les différents outils et machines (marteau, tenailles, bancs à colle, etc.)
  • Respecter les règles de sécurité
  • Se tenir au courant des tendances, des nouvelles techniques
  • Gérer un stock
  • Réaliser des devis et respecter des délais
  • Posséder des notions de gestion (si indépendant)

Savoir-être

  • Sens esthétique
  • Créativité
  • Rigueur, précision
  • Habileté manuelle
  • Ingéniosité
  • Sens du contact
  • Autonomie
  • Sens de l’organisation
  • Capacité d’adaptation

Cadre professionnel

Ce professionnel exerce généralement son activité en tant qu’indépendant et partage son temps entre son atelier et la boutique où il reçoit les clients. Les horaires sont réguliers, y compris le samedi. Certains cordonniers travaillent directement pour des maisons de luxe dans le milieu de la mode.

Aujourd’hui, dans notre société du « prêt-à-jeter », les petits ateliers proposant du sur-mesure tendent à disparaître au profit de la fabrication standardisée et en plus grande quantité des chaussures en usine. Dans ces plus grosses structures, le cordonnier peut travailler en tant qu'ouvrier qualifié, chef d'atelier, chef d'entreprise ou directeur technique.

Le cordonnier évolue dans un environnement bruyant et poussiéreux et manipule des produits tels que des colles ou des solvants.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Il est donc conseillé de se former directement auprès d’un·e cordonnier·ère-bottier·ère professionnel·le.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Cordonnier·ère-bottier·ère, Cordonnier·ère réparateur·rice

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.