Siep Logo

Délégué·e médical·e

Economie & gestion / Commerce, distribution & marketing
Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise
Code Riasec SCE - Mise à jour 20/07/2012

Le délégué médical caractérise la personne qui sert d'interface entre son employeur (un laboratoire, une société pharmaceutique) et le monde médical (médecin, dentiste, pharmacien, hôpitaux, etc.). Il a une activité mi-médicale, mi-commerciale. Il rend visite à ces praticiens et assure la promotion des médicaments en faisant un exposé pointu sur chaque produit : composition, (contre-)indications, mode d'emploi, présentation, etc.

L'objectif de ce professionnel de la négociation est d'inciter son interlocuteur à prescrire les médicaments du laboratoire qu'il représente. Au sein de sa société, le délégué fait partie d'un staff de délégués médicaux qui se répartissent le territoire à couvrir par zone géographique. Chaque délégué a ainsi une clientèle fidèle qu'il visite plusieurs fois par an tout en n'hésitant pas à prospecter de nouveaux clients. Cette profession, qui existe aussi sous l'appellation informateur médical, ne requiert pas de diplôme particulier. Toutefois, les sociétés pharmaceutiques ont plutôt tendance ces dernières années à privilégier les profils scientifiques.

Ses activités principales :

  • recherches documentaires sur les produits qu'il est censé promouvoir
  • contacts avec les praticiens, prise de rendez-vous et préparation de son planning de visites
  • information sur les produits à l'attention des praticiens sur place
  • négociations contractuelles
  • élaboration des offres et assurer le suivi du résultat
  • rédaction de rapports suite à ses visites
 

Compétences & actions

  • Argumenter, négocier
  • Posséder un bon sens commercial, des connaissances en techniques de vente
  • Établir un bon contact avec la clientèle
  • Etre à l'écoute
  • Posséder des connaissances techniques précises sur les produits
  • Connaitre le secteur médical et paramédical

Savoir-être

  • Enthousiaste
  • Organisé
  • Autonome
  • Ponctualité, précision, minutie
  • Curieux
  • Entreprenant
  • Flexible, mobile
  • Excellente compétence de communication
  • Feeling commercial
  • Gestion du temps
  • Résistance au stress
  • Volonté de se former de manière continue
  • Esprit critique ;
  • Capacités d'analyse et de raisonnement
  • Créativité

Cadre professionnel

Nombreux déplacements, horaires flexibles.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Ce sont les firmes pharmaceutiques qui se chargent de former en interne; il faut justifier des connaissances scientifiques suffisantes. Certaines études supérieures permettent d'acquérir les connaissances de base (biologie médicale, éducation physique, ingénieur·e industriel·le en chimie, sciences biologiques, sciences chimiques, sciences biochimiques, sciences biomédicales, sciences pharmaceutiques). Il arrive que les firmes proposant des produits neuroleptiques recrutent des psychologues. Les connaissances de base étant assimilées, la formation proposée en interne par les sociétés va appuyer ensuite sur les produits commercialisés, un complément scientifique et les techniques commerciales. En effet, pour exercer ce métier, il faut posséder connaissances techniques et bonne argumentation.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.