Siep Logo

Dessinateur·rice industriel·le

Technique & industrie / Production

Mise à jour 30/07/2015

Le rôle du dessinateur industriel est de donner une forme concrète à tous les éléments composant des ensembles mécaniques, moteurs, machines... les exemples sont nombreux.

Prenons un exemple : une équipe d'ingénieurs du département « Recherche » d'une entreprise créent un nouveau vérin hydraulique particulier adapté à un domaine spécifique. L'idée et le cahier des charges sont alors établis, il faut maintenant visualiser le projet. C'est à ce moment que le dessinateur industriel intervient. Sur base de plans, schémas et feuilles de calculs, il va mettre en forme de manière graphique les différentes pièces et procéder à un assemblage « virtuel ».

Son travail se déroule essentiellement sur informatique en utilisant les logiciels de Dessin Assisté par Ordinateur (DAO) et de Conception Assistée par Ordinateur (CAO). Afin de réaliser son projet, il devra notamment prendre en compte la nature et l'utilisation future des pièces, leur procédé de fabrication, les matériaux intervenant dans leur conception... Dans d'autres cas, il travaillera sur des éléments déjà existants afin de les numériser en vue de les améliorer, de les développer, de les modifier.

Son travail servira notamment de base pour concevoir un prototype, phase charnière entre la conception et la production. Ce dernier après avoir subit les différents tests et modifications éventuelles, sera produit en série.

Le bureau d'études peut aussi être chargé de la réalisation des plans de l'outillage spécifique à concevoir pour obtenir ces pièces « pilotes ». Ces outils seront utilisés lors de cette étape et lors du processus de fabrication.

Le dessinateur industriel peut parfois être amené à effectuer des missions de support technique auprès d'un client ou d'un sous-traitant afin d'assister la phase de fabrication.

 

Compétences & actions

Le métier de dessinateur industriel a fortement évolué grâce et à cause de l'évolution technologique ainsi, les compétences demandées se sont accrues.

A l'heure actuelle, il est très rare d'utiliser encore papier et crayon, « l'arme » du dessinateur est l'informatique. Il doit maîtriser le matériel et les logiciels liés à la CAO (Conception Assistée par Ordinateur) et DAO (Dessin Assisté par Ordinateur). De plus, il doit acquérir de bonnes connaissances en mathématiques. Les méthodes de calculs permettant de définir les dimensions de pièces, de vérifier la résistance théorique des matériaux, d'effectuer des simulations, etc. ne doivent pas avoir de secrets pour lui.

Il doit connaître les processus de fabrications liés à son entreprise et son domaine afin de trouver les meilleurs compromis techniques et économiques pour proposer la ou les solutions adéquates en accord avec le cahier des charges.

La connaissance de l'anglais (notamment technique) est essentielle, toute autre langue est un plus. En effet, tous les logiciels spécifiques ne sont pas toujours traduits en français. De plus, le dessinateur industriel est régulièrement amené à être en contact avec un client ou un sous-traitant, et ceux-ci ne sont pas forcément francophones. Afin de transmettre ou de recevoir les infos les plus précises possibles, il vaut mieux communiquer dans un vocabulaire commun.

Savoir-être

Cette fonction demande avant tout un esprit logique. Il doit être apte à visionner aisément les formes dans l'espace car il doit constamment passer d'une représentation en 3D vers la 2D et vice versa.

Il sait travailler de manière autonome et doit pouvoir prendre des responsabilités. Si le projet est de dimension plus importante, il doit pouvoir s'intégrer et travailler en équipe.

Etant donné le degré de précision requis, il doit bien être très rigoureux, méthodique et ordonné.

Il doit faire preuve d'une certaine capacité d'adaptation, tant sur la nature du travail à effectuer, que par rapport au facteur temps (il faut respecter les délais, donc parfois être soumis au stress).

Il est doué d'un certain sens communicationnel (oral et écrit) car il doit constamment échanger des informations avec les ingénieurs gestionnaires du projet, avec ses collègues, avec le département production ou avec les sous-traitants éventuels. Il peut aussi être amené à être en relation avec le client voire même à assurer une mission de support technique. Dans tous les cas, la clarté et la précision sont indispensables.

Cadre professionnel

Le dessinateur industriel travaille le plus souvent soit directement sur ordinateur, soit sur tables de traçage permettant de numériser automatiquement les données.

Il est employé par un bureau d'études qui selon le cas peut être indépendant ou être intégré au département « Recherches et Développements » (R et D) d'une entreprise. La taille de ce département peut varier fortement. A l'échelle de la PME (Petite et Moyenne Entreprise), la R et D peut se réduire à quelques personnes, par contre à l'échelle de la multinationale, ce département peut être composé de plusieurs dizaines d'employés.

Le dessinateur industriel peut trouver place dans un grand nombre de secteurs de l'industrie technologique : aéronautique, armement, automobile, machines-outils, ferroviaire, etc., les bureaux d'études indépendants.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.