Siep Logo

Diététicien·ne

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec ISE - Mise à jour 17/07/2012

C'est la personne qui guide les choix alimentaires de personnes ou de collectivités de tous les âges, selon les principes de la nutrition, en vue de promouvoir la santé par une saine alimentation. Selon son mandat, elle évalue le comportement alimentaire, établit et applique un traitement nutritionnel, élabore des menus et supervise l'approvisionnement, la production et la distribution des aliments et repas. Elle planifie, applique et évalue des programmes de santé, offre des services de consultation individuelle, met au point des services d'alimentation, rédige des documents d'information, planifie et organise des programmes de recherche. Elle s'efforce de tenir compte de la valeur nutritive et de la qualité des aliments afin de contribuer à l'amélioration ou au maintien de la santé des gens

 

Compétences & actions

La liste des prestations techniques pouvant être accomplies par les diététiciens est :

  • Evaluations diététiques et un rapport technique écrit des observations effectuées, adressé au médecin prescripteur.

Ces évaluations consistent en :

  • La détermination des exigences qualitatives et quantitatives en terme de nutriments et non-nutriments, de manière générale pour certaines pathologies et de manière individuelle, chez certains patients
  • La détermination de consommations alimentaires, sur base d’enquêtes alimentaires
  • Interventions diététiques et un rapport technique intermédiaire, adressé au médecin prescripteur, concernant l'évolution du patient sous ces interventions prescrites

Ces interventions consistent en :

  • La traduction en termes d’aliments de la prescription diététique établie par le médecin, sur base de données nutritionnelles
  • L’émission d’avis en matière de diététique et d’alimentation, après évaluation des habitudes alimentaires et diététiques du patient ainsi que de son savoir-faire relatif aux conseils donnés
  • La préparation, l’exécution et l’évaluation des alimentations pauvres en germes
  • La préparation et la vente des aliments destinés à l’alimentation particulière

Source : article 23, §1, alinéa 1er de l’arrêté royal n°78 du 10 novembre 1967

Les actes dont un médecin peut charger un diététicien sont :

  • Prévention et dépistage de troubles concernant des produits nutritifs ou des aliments, y compris l’application des règles d’hygiène alimentaire
  • Information en matière de diététique et d’alimentation
  • La partie technique des prestations suivantes :
    • Mesurer les paramètres anthropométriques et collationner des données permettant d’évaluer la composition corporelle
    • Mesurer et évaluer la dépense énergétique individuelle par des méthodes directes ou indirectes
    • Veiller à l’application correcte des prescriptions diététiques et des alimentations particulières destinées à des groupes de patients
    • Veiller à l’évaluation nutritionnelle de groupes de patients et aux interactions aliments-médicaments

Source : article 5, §1er, alinéa 1er, de l’arrêté royal n°78 du 10 novembre 1967

Savoir-être

Ce métier exige des qualités humaines importantes : bons contacts avec les clients ou les patients, tact et psychologie ainsi que la capacité de travailler en équipe pluridisciplinaire. Son sens pratique lui permet de proposer des solutions adaptées au rythme de vie et aux goûts de chacun. Lui-même doit aimer et savoir cuisiner : il peut mettre au point des recettes personnelles répondant aux exigences de ses patients.

Il est capable de vulgariser les processus scientifiques de l’alimentation et d’expliquer leurs conséquences sur l’organisme humain.

Cadre professionnel

Il travaille en milieu hospitalier, dans les homes pour personnes âgées, les crèches, les restaurants d’entreprises ou les sociétés de repas pour collectivités.

Le secteur agro-alimentaire emploie des diététiciens dans les laboratoires pour l’élaboration et le contrôle de produits de consommation : margarine allégée, plats surgelés, etc. Le ministère de la Santé Publique en engage aussi comme inspecteurs afin de contrôler la qualité des aliments vendus dans les restaurants ou les grandes surfaces par exemple.

Des diététiciens sont également actifs dans le secteur de la prévention où ils réalisent notamment des animations dans les écoles.

Il est possible d’exercer cette profession comme salarié ou comme indépendant.

Conditions requises

Selon l’arrêté royal du 19 février 1997, la profession de diététicien ne peut être exercée que par les personnes remplissant les conditions suivantes :

  1. être détenteur d’un diplôme sanctionnant une formation, répondant à une formation d’au moins 3 ans dans le cadre d’un enseignement supérieur de plein exercice dans le domaine de l’alimentation et de la diététique
  2. avoir effectué avec fruit un stage d’au moins 600 heures en diététique clinique et diététique en collectivités, attesté par un carnet de stage que le candidat doit tenir à jour
  3. entretenir et mettre à jour leurs connaissances professionnelles par une formation continue, permettant un exercice de la profession d’un niveau de qualité optimal. La formation continue visée ci-dessus doit consister en études personnelles et en participation à des activités de formation

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.