Siep Logo

Directeur·rice de crèche

Sciences humaines & sociales / Education & pédagogie

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 08/06/2015

Le directeur est responsable de l’organisation de la crèche. Il gère les ressources humaines. Il recrute, dirige et évalue une équipe pluridisciplinaire : puériculteurs, infirmiers, assistants sociaux, personnel d’entretien. Il organise des réunions et veille à la bonne communication des informations au sein de son équipe. En tant que représentant de la crèche, il communique également avec les pouvoirs publics et des organismes variés. Il est aussi la première personne de contact pour les parents.

Il s’occupe de la logistique du milieu d’accueil : gestion des stocks, commandes de matériel et de nourriture, supervision de l’entretien des locaux, suivi de travaux de mise en conformité, d’aménagements ou de réparations, etc. Il veille au respect des normes concernant l’infrastructure des locaux, les aires de jeux, l’alimentation et la sécurité incendie. Il assure également la gestion administrative et se charge des inscriptions des enfants, des factures, des contrats, des paiements, des assurances et des dossiers destinés à l’ONE ou à d’autres autorités.

Pour pouvoir exercer, il doit obtenir une autorisation de l’ONE, en présentant un projet d’accueil conforme au code de qualité qui définit des principes et des objectifs communs pour toutes les pratiques d’accueil d’enfants. Le projet d’accueil propose un projet éducatif et un règlement d’ordre intérieur. Le projet éducatif doit expliquer les principes pédagogiques, l’organisation des activités et de la santé, l’accessibilité, l’encadrement, les relations entre le milieu d’accueil et les parents. Quant au règlement d’ordre intérieur, il définit les règles d’organisation et de fonctionnement, en fixant les droits et les obligations de chacun.

Le directeur doit également fournir pour lui et son personnel des extraits de casier judiciaire (anciennement certificats de bonne vie et mœurs) et des certificats médicaux. Ces derniers apportent la preuve de leur immunité contre la rubéole et de leur bonne santé. Le directeur soumet les enfants et le personnel encadrant à une surveillance de la santé (consultation ONE) et vérifie que les enfants ont bien reçu les vaccins obligatoires. Il s’astreint aussi à la surveillance des agents de l’ONE. Ceux-ci ont accès aux locaux durant les heures d’ouverture. Ils évaluent régulièrement les conditions d’accueil, portant sur l’épanouissement physique, psychique et social des enfants, en tenant compte de l’attente des parents.

 

Compétences & actions

  • Travailler seul et/ou en équipe
  • Diriger une équipe
  • Connaître le droit et la législation sociale
  • Gérer la comptabilité
  • Comprendre les besoins des enfants en bas âge
  • Appliquer les normes de sécurité, de santé et d’hygiène
  • Reconnaître les symptômes de maladies infantiles courantes
  • Apporter les premiers soins
  • Prévenir les accidents, éviter les contagions
  • S’exprimer clairement avec des mots compréhensibles pour les enfants
  • Gérer les stocks et les équipements du milieu d’accueil
  • Posséder et entretenir une bonne condition physique
  • Respecter la déontologie de la profession et le secret professionnel

Savoir-être

  • Autonomie
  • Autorité
  • Capacités relationnelles
  • Organisation, rigueur
  • Disponibilité
  • Polyvalence
  • Bon contact avec les enfants
  • Dynamisme
  • Équilibre personnel et résistance au stress
  • Sens de l'observation, écoute active et vigilance
  • Réactivité
  • Remise en question et attitude réfléchie face aux situations inattendues

Cadre professionnel

La profession s’exerce dans des structures d’accueil collectif d’enfants. Au sein des crèches, crèches parentales, crèches d’entreprises, pré-gardiennats et maisons communales d’accueil de l’enfance, le directeur a le statut de salarié et dépend du pouvoir public, de l’ASBL ou de l’entreprise qui organise le milieu d’accueil. Dans les maisons d’enfants et haltes accueil, le directeur a le statut d’indépendant et est lui-même le pouvoir organisateur de l’établissement.

Selon le type de structure, le directeur gère l’accueil de neuf à quarante-huit enfants. Les normes d’encadrement prévoient un quart temps « direction » par tranche de douze places. Il peut donc occuper la fonction à temps partiel et exercer en plus une autre fonction au sein du milieu d’accueil, selon ses qualifications.

Le directeur dirige une équipe, souvent pluridisciplinaire : personnel paramédical, éducatif, social, personnel d’entretien. Il communique avec ses collègues mais aussi avec des intervenants extérieurs, des représentants des pouvoirs publics et les parents.

Il travaille généralement en semaine, pendant la journée. Les horaires varient en fonction du type de milieu d’accueil et peuvent s’étendre sur des plages horaires très vastes, tôt le matin et/ou tard le soir.

Conditions requises

Un puériculteur peut travailler comme directeur de crèche dans les milieux d’accueil collectifs non subventionnés, à condition de suivre une formation continue complémentaire à la formation de base. Cette formation continue comprend 50h minimum, débutant dans la 1ère année de fonction et pouvant être réparties sur 3 ans.

D’autres formations permettent de travailler comme directeur·rice de crèche dans les milieux d’accueil collectifs non subventionnés, à condition de suivre cette formation continue. Est reconnue par l’ONE pour travailler comme directeur ou directrice de maisons d’enfants toute formation au moins du niveau de l’enseignement supérieur à finalité médicale, paramédicale, pédagogique, psychologique, ou sociale. Il existe actuellement deux exceptions : les masters en sociologie et en kinésithérapie ne sont pas reconnus comme équivalents. www.one.be

Autre appellation : Directeur·rice de maison d’enfants

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.