Siep Logo

Directeur·rice d'infrastructures touristiques

Hôtellerie & alimentation / Service & réception
Tourisme, sports & loisirs / Tourisme

Code Riasec ESI - Mise à jour 20/07/2012

A l'instar du secteur de l'hébergement, le secteur des attractions touristiques est très vaste et diversifié. Le décret du 1er avril 2004 relatif aux attractions touristiques définit 3 pôles d'activités :

  • pôle d'intérêt naturel : un centre d'activités principalement axé sur la nature et l'environnement
  • pôle d'intérêt culturel : un centre d'activités principalement axé sur les arts, l'histoire, les sciences ou les techniques
  • pôle d'intérêt récréatif : un centre d'activités principalement axé sur les activités de distraction ou ludiques.

Bien entendu, chaque type d'infrastructure répond à des critères propres d'un point de vue des objectifs (commerciaux ou non), des activités, de la philosophie, de la politique économique et organisationnelle, du statut légal. Voici, en vrac, quelques exemples de sites d'attraction touristique afin de se rendre compte de l'étendue du secteur : le domaine des Grottes de Han, le Parc Paradisio, le Pass (Parc d'Aventure Scientifique), Durbuy Adventures, Walibi, Bastogne Historical Center, l'Aquarium de Liège, le Labyrinthe de Barvaux-sur-Ourthe, Mini-Europe à Bruxelles, etc.

La taille de la structure et le domaine d'activités induisent un certain nombre de différences concernant les fonctions dirigeantes. Néanmoins, le directeur d'infrastructures quelles qu'elles soient s'attèle à un ensemble de tâches communes dans les domaines de la gestion économique et financière, du management, du marketing et de la communication. Il est assisté dans sa fonction par les différents responsables de service ou de département (gestion des ressources humaines, comptable, administratif, technique et équipements, scientifique, marketing, approvisionnements, etc.).

Dans certains cas, le site d'attraction touristique est pourvu d'une possibilité de logement (camping, hôtel, etc.) et/ou de restauration. Il organise et développe les activités et en réfère à la Direction générale.

Il doit veiller à faire respecter les normes d'hygiène et de sécurité.

« Héberger des jeunes avec un encadrement éducatif et socio-culturel. »

Bernard Fauville, Directeur de l'asbl Les Auberges de Jeunesse, Lire l'interview

 

Compétences & actions

Le directeur d'une « attraction touristique » est avant tout un gestionnaire. Qu'il s'agisse d'une entreprise privée, d'une a.s.b.l. ou d'une structure dépendant directement d'une commune ou d'une province, le directeur justifie des compétences dans les domaines de la gestion, du management, du marketing, etc.

Il connait la législation en vigueur inhérente au secteur notamment concernant les normes d'installation, d'hygiène, de sécurité tant vis-à-vis de ses employés que du public. Il veille bien-entendu à la stricte application de celles-ci.

La connaissance active de deux langues étrangères minimum est incontournable.

Savoir-être

Le directeur d'attraction touristique doit faire preuve d'un certain nombre d'aptitudes liées à cette catégorie d'emploi :

  • il est rigoureux dans tout ce qu'il entreprend
  • il est dynamique et disponible et est capable d'imprimer cette mentalité à son personnel
  • comme tout responsable, il sait se montrer autoritaire, mais doit aussi faire preuve d'un sens aigu du dialogue
  • il fait preuve d'une grande flexibilité horaire car le travail ne manque pas
  • il est apte à gérer son stress car il doit pouvoir prendre de bonnes décisions même dans l'urgence tout en étant soumis à un grand nombre de sollicitations

Ce sont généralement des personnes passionnées, surtout dans le cadre « d'attractions » thématiques liées à la nature, la culture, l'histoire, les sciences et les technologies, etc. Car les objectifs premiers de ce type d'initiatives sont la découverte et le partage d'une passion.

Cadre professionnel

Etant donné l'étendue du secteur, l'environnement de travail sera très différent, et ce sur base de toute une série de raisons. Tant le statut légal (société commerciale, asbl, etc.), que la taille et l'organisation de la structure et son ou ses domaines d'activités vont induire de grandes différences.

Les attractions de plein air travaillent généralement sur un mode saisonnier. Le pic d'activité est clairement défini, etc. Mais ça ne veut pas dire que la basse saison est synonyme d'oisiveté. Cette période est consacrée à la préparation de la haute saison, à toute une série de travaux d'entretien, au développement, à la diversification et à la création d'activités.

Autre appellation : Directeur·rice de parc d'attractions

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.