Siep Logo

Entrepreneur·euse

Economie & gestion / Gestion & comptabilité

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 21/12/2016

Un entrepreneur est avant tout un porteur de projet économique, prêt à prendre des risques pour développer l’idée ou le savoir-faire auquel il croit. L’entrepreneuriat concerne à la fois la création d’entreprise mais aussi la reprise d’entreprise ou d’activité déjà existantes.

Totalement indépendant, l’entrepreneur prend des risques financiers : il investit à titre personnel des capitaux dans son affaire. Il est personnellement et indéfiniment responsable des dettes de sa société. Seul maître à bord, il détermine la politique commerciale, le financement, les actions marketing et publicitaires, le budget de fonctionnement, la stratégie de l’entreprise et sa mise en œuvre, les prestations, services ou produits proposés, leurs canaux de distribution ainsi que leurs tarifs. Il doit rassembler les moyens humains, financiers et matériels nécessaires au développement de son exploitation.

Avant de se lancer, il effectue une étude de marché afin de s’assurer que l’idée est réalisable et correspond à un réel besoin. Ensuite, il formalise et traduit son projet en rédigeant un business plan ou plan d’affaires. Celui-ci comprend : les missions de l’entreprise, sa nature juridique, son management, l’analyse concurrentielle du marché, les avantages comparatifs des produits et services offerts, la stratégie marketing et commerciale, les phases de développement, les projections financières et le plan de financement. C’est la modélisation la plus probable de l’entreprise dans l’avenir. L’entrepreneur démontre la viabilité de son plan d’affaires et en assure la promotion, par exemple auprès d’investisseurs potentiels, de banques ou de futurs partenaires d’affaires. La période de démarrage est particulièrement difficile, avec la possibilité de refus/échecs/faillites, les investissements nécessaires (en temps et en argent), les rentrées d’argent qui peuvent commencer faiblement, etc.

Quand l’entreprise prend un certain essor, il délègue certaines responsabilités et encadre du personnel qu’il a lui-même sélectionné. Sa fonction prend alors une nouvelle envergure, il passe de créateur à directeur d’entreprise. Certains se retrouvent à la tête d’un véritable empire !

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances en gestion, marketing, gestion des ressources humaines et législation des entreprises
  • Coordonner et gérer toutes les facettes de son entreprise (comptabilité, finances, administration, logistique, équipements, vente, service clientèle, production)
  • Maîtriser tous les aspects techniques du produit ou du service offert par sa société
  • Comprendre son secteur d’activité et ses tendances
  • Identifier les opportunités et en tirer avantage
  • Développer constamment la croissance de son activité
  • Prendre des décisions
  • Gérer des projets
  • Résoudre des problèmes
  • Diriger et fédérer des équipes
  • Recruter, former et évaluer son personnel
  • Assumer des responsabilités
  • Elaborer et communiquer sa vision d’entreprise
  • Capter et fidéliser une cible de consommateurs/clients
  • Rechercher et entretenir un réseau de partenaires
  • Tenir ses engagements
  • Assurer une veille du marché et de la concurrence
  • Se relever de ses échecs

Savoir-être

  • Esprit d’initiative et créativité
  • Autonomie
  • Volonté, ténacité et persévérance
  • Audace et confiance en soi
  • Négociation et sens commercial
  • Anticipation, planification et stratégie
  • Organisation, rigueur et méthode
  • Sens pratique et réalisme
  • Bonne communication et expression
  • Polyvalence
  • Flexibilité, adaptation et disponibilité
  • Dynamisme et enthousiasme
  • Goût du risque et du défi
  • Résistance au stress

Cadre professionnel

L’entrepreneur travaille sous statut d’indépendant. Pour pouvoir exercer une activité indépendante, il faut justifier de connaissances en gestion de base suffisantes. Il faut également satisfaire à certaines conditions préalables (âge, droits civils, etc.) et remplir diverses formalités légales (inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises, identification à la TVA [1], affiliation à une caisse d'assurances sociales pour travailleurs indépendants, etc.). Certaines professions sont protégées et réglementées, elles ne peuvent être exercées que si des conditions supplémentaires sont remplies.

L’entrepreneur peut travailler seul ou diriger une ou plusieurs équipes, selon la taille de sa structure. Dans tous les cas, il communique régulièrement avec de nombreux intervenants externes (clients, partenaires, administrations, banques, etc.). Il ne compte ni ses heures, ni ses déplacements. Ses revenus sont liés à la réussite de son entreprise, ils peuvent varier de quasi nuls à très élevés.

 

[1] Taxe sur la valeur ajoutée

Conditions requises

Pour pouvoir exercer une activité indépendante, il faut justifier de connaissances en gestion de base suffisantes. Celles-ci peuvent être prouvées de deux manières : par un diplôme ou titre (l'article 7 de l’arrêté royal du 21/10/1998 [1] stipule quels titres peuvent être pris en compte) ou par une pratique professionnelle suffisante. Pour de plus amples informations à ce sujet :

Certaines professions sont réglementées et ne peuvent être exercées que si des conditions supplémentaires sont remplies. Vous retrouverez les informations sur les conditions d’accès aux professions libérales et intellectuelles et titres de professions artisanales sur le site du SPF Economie : http://economie.fgov.be/fr/entreprises/vie_entreprise/Creer

Pour les professions commerciales et artisanales, les activités ambulantes et foraines, consultez le site du SPW - DGO6 pour la Région wallonne : http://economie.wallonie.be et le site de Bruxelles Economie et Emploi pour la Région de Bruxelles-Capitale : http://www.werk-economie-emploi.irisnet.be/

 

[1] Arrêté royal du 21 octobre 1998 portant exécution du Chapitre Ier du Titre II de la loi-programme du 10 février 1998 pour la promotion de l'entreprise indépendante.

Autres appellations : Chef d’entreprise, Créateur·rice d’entreprise, Repreneur·euse d’entreprise

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.