Etre géographe c'est observer, comprendre et tenter d'expliquer l'organisation de l'espace dans lequel nous vivons pour une action et un meilleur aménagement de notre planète Par le regard spécifique qu'il porte sur le monde, le géographe observe et analyse les relations entre l'homme et son milieu. C'est l'homme qui est au centre de ses préoccupations. L’analyse géographique d’une problématique permet au géographe de contribuer pleinement à une meilleure gestion de l'organisation de l'espace.

Située au carrefour des sciences naturelles et des sciences humaines, la géographie occupe ;une position charnière entre les différentes disciplines scientifiques. Elle est par essence interdisciplinaire. De par son approche synthétique effectuée à des échelles différentes (local, régional, national, supranational, mondial), elle propose une solution rationnelle et globale à la problématique des localisations.

Concrètement, par sa connaissance des lieux, le géographe propose des analyses territoriales éclairées permettant d’orienter les choix des décideurs politiques. Dans le contexte actuel, l’aménagement du territoire se veut être durable et, de plus en plus, le géographe doit donc adopter une démarche prospective. Dans son travail il utilise différents outils : Systèmes d’Information Géographiques (SIG), images satellites, géostatistiques, etc.

Ses recherches sont orientées vers des problématiques diverses et variées (environnement, urbanisme, tourisme, géomarketing, mobilité, migrations, etc.).

Dans son travail au quotidien, le géographe analyse des données spatiales (données géographiques) ainsi que des statistiques qu’il a pu recueillir. L’intégration de ces multiples données et leur analyse au sein d’un SIG permet l’élaboration de cartes, véritables bases de travail en aménagement territorial. Son travail de compréhension des espaces et des problématiques associées passe souvent par l’interdisciplinarité. Souvent le géographe travaille donc en étroite collaboration avec, entre autres, des géologues, sociologues, économistes, architectes, etc.

 

Compétences & actions

  • Maîtrise des concepts et notions propres aux sciences géographiques
  • Maîtrise d’outils spécialisés (SIG, télédétection, géostatistiques)
  • Réaliser un diagnostic et proposer des solutions concrètes

Savoir-être

  • Capacités d’observation et d’analyse
  • Esprit critique
  • Bonne faculté de raisonnement
  • Rigueur et sens de la méthode
  • Esprit de synthèse
  • Aptitude à représenter, par un schéma ou un croquis, certaines observations
  • La connaissance de l’anglais est un atout (la documentation scientifique est souvent publiée
  • en anglais)
  • La maîtrise des logiciels de bureautique (traitement de texte et tableur) est un atout

Cadre professionnel

Alors qu’auparavant nombres de jeunes diplômés s’orientaient vers une carrière dans l’enseignement, aujourd’hui les géographes sont engagés principalement dans des bureaux privés ou dans des administrations publiques. Ils travaillent sur des thématiques telles que l’aménagement du territoire, l'urbanisme ou encore sur des questions d’ordre environnemental. Concrètement, intégrés dans des équipes pluridisciplinaires, ils réalisent des études de développement territorial où tant leur maîtrise des outils cartographiques que leur expertise en analyse spatiale de données socio-économiques et/ou environnementales sont très appréciées.

Expert dans les problématiques de localisation ils sont fréquemment consultés dans des situations variées où des décisions à caractère spatial doivent être prises que ce soit par exemple en géomarketing (où implanter une nouvelle entreprise ? quelles activités faut-il encourager dans telle région ?) ou en environnement (quelles recommandations formuler lors de la réalisation d’un projet afin d’en limiter les impacts environnementaux ?). Les cartes sont devenues un média incontournable. Elles sont aujourd’hui fréquemment utilisées dans les journaux, les journaux télévisés, le web, etc. mais les hommes politiques et les hommes d'affaires recourent également davantage aux cartes (c’est-à-dire le résultat graphique d’une analyse géographique) pour leurs prises de décision.

Le métier de géographe a profondément évolué ces dernières décennies. En effet, le ;développement de l’informatique, des statistiques et des techniques de saisie et traitement de l’information spatiale permettent de constituer et de traiter des bases de données spatiales plus complexes. Ces avancements technologiques sont bénéfiques au travail du géographe car les thématiques qu’il aborde se révèlent être elles aussi de plus en plus complexes et multifactorielles. A titre d’exemple, un géographe abordant la problématique des inondations en milieu rural devra prendre en compte les caractéristiques hydrographiques, hydrogéologiques, topographiques, pédologiques, etc. mais également les caractéristiques socio économiques, infrastructurelles voire politiques de la zone d’étude. Les populations locales apparaissent de plus en plus comme des acteurs à part entière du développement territorial et dès lors le géographe se doit d’adopter une démarche participative.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.