Siep Logo

Sous-fiche de Zoothérapeute

Hippothérapeute

Sciences humaines & sociales / Analyse, aide & conseil

Code Riasec SRI - Mise à jour 28/06/2012

1) Présentation de la zoothérapie: quand l'animal devient thérapeute

Les expériences avec les dauphins et les enfants autistes sont les plus connues par le public, mais il est possible d'employer d'autres animaux, comme les chevaux par exemple. Ayant notamment fait ses preuves outre-Atlantique et malgré son manque de reconnaissance en Belgique, la zoothérapie gagne du terrain dans notre pays.

« Dans les hôpitaux des quatre coins du monde, perruches, chats, chiens ont été intégrés à de nombreux programmes de traitement. (...) La zoothérapie se pratique aussi au large des côtes britanniques, ou le « Cousteau » local fait appel à des dauphins pour remonter le moral de grands déprimés. (...)
Il existe des liens naturels et bienfaisants entre les êtres humains et les animaux. Ces derniers ne jugent pas et n'exercent aucune forme de discrimination. Peu leur importe que vous soyez beau ou moche, jeune ou sénile, à pied ou en fauteuil roulant. Que votre Q.I. soit de 60 ou de 180, un animal vous donnera tout son amour sans conditions, moyennant un minimum d'affection en retour. (...)
Certains psychiatres, comme Boris Levinson, pensent que les animaux aident les humains à acquérir un meilleur contrôle émotif, véritable bouclier contre les agressions de nos sociétés. Grâce à tous ces passionnés, la zoothérapie est en passe d'acquérir ses lettres de noblesses. »

Extraits du livre «Les animaux qui guérissent», V. Rousselet-Blanc et C. Mangez, éd. JC Lattes.

Il faudra sans doute encore pas mal de temps avant de voir les animaux faire leur entrée dans nos hôpitaux, mais la machine est en route et il y a assurément un terrain d'application très vaste à exploiter pour les passionnées de zoothérapie.

2) Hippothérapeute

Le cheval, ce puissant ami de l'homme, se révèle être un véritable thérapeute ou co-thérapeute pour les personnes souffrant de déficiences physiques ou mentales. La médecine moderne reconnaît les vertus thérapeutiques de l'équitation depuis les années 50. Enseignée d'abord aux handicapés physiques, les kinésithérapeutes s'aperçoivent vite que le contact avec le cheval offre des possibilités étonnantes dans le traitement des déficiences mentales. Si cette discipline ne peut encore compter sur une importante recherche scientifique pour démontrer son efficacité, l'observation clinique et le raisonnement empirique suffisent à attester de sa valeur.

L'hippothérapie peur revêtir diverses formes: l'hippokinésithérapie est une rééducation physique, c'est de la kiné à cheval. L'équitation thérapeutique vise une amélioration globale ou particulière de l'état de la personne handicapée mentale. Enfin, la thérapie par le cheval s'adresse aux personnes handicapées n'ayant pas la capacité de monter à cheval mais qui trouvent un certain épanouissement dans le contact ou les soins donnés à l'animal.

Quelques manèges se sont spécialisés dans le travail équestre pour personnes handicapées mais on parle alors « d'équitation adaptée », souvent dispensée par les moniteurs d'équitation eux-mêmes.
L'hippothérapie est une technique spécifique, mise en valeur par des thérapeutes. La profession n'est pas encore protégée en Belgique et les formations existantes s'adressent principalement aux kinés et aux thérapeutes d'origines diverses (psychologues, logopèdes, etc). Cette technique requiert deux qualifications différentes: une formation de thérapeute alliée à des connaissances équestres.

Peu de personnes exercent la profession d'hippothérapeute à temps plein, mais cela commence tout doucement à devenir pour certains leur véritable profession. Elle s'exerce à la demande d'institutions, de manèges et de plus en plus de particuliers. La thérapie par le cheval doit s'inscrire dans un programme global supervisé par l'institution où se trouve la personne handicapée. C'est donc la volonté des directions d'établissements qui peut faire véritablement progresser la profession.
Il semble que l'intérêt pour l'hippothérapie soit vif et justifié, mais si les professionnels de ce secteur sont de plus en plus nombreux, peu d'institutions ont les ressources financières pour développer cette activité.

 

Compétences & actions

En termes d'aptitudes, il faut connaître les sensations et les sentiments qu'on peut éprouver sur un cheval, il faut donc une expérience de la monte. Et, évidemment, il faut une qualification de thérapeute.

Savoir-être

Il faut posséder un certain « feeling » tant avec le patient, qu'avec le cheval. Il est clair que le travail d'un hippothérapeute n'a rien à voir avec des leçons d'équitation classiques, c'est la relation thérapeute-bénéficiaire-cheval qui fait toute la différence.

Cadre professionnel

  • Manèges
  • Institutions spécialisées

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Il est possible d'obtenir un Brevet d'accompagnement en hippothérapie/hippo-accompagnement, un Certificat de Praticien en hippothérapie (avec spécialisations) ou un Certificat d'Université en hippothérapie. En ce qui concerne l'équitation adaptée, un brevet équestre de 1er degré est exigé.

Nous vous invitons aussi à découvrir les formations menant au métier Zoothérapeute.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.