L’homéopathe ne considère pas seulement les symptômes liés à la maladie. Il analyse l’intégralité des affections de la personne. Ce professionnel de la santé cherche à traiter le terrain, le corps dans son ensemble. C’est pourquoi il pose de très nombreuses questions dont certaines sont parfois sans rapport apparent avec la demande initiale du patient. Ceci explique la longueur de l’échange entre l’homéopathe et la personne venue le consulter. Chaque traitement est personnalisé. L’homéopathe effectue donc un diagnostic puis prescrit la médication adéquate. Il peut également donner des conseils et de l’information pour responsabiliser le patient à recouvrer la santé.

Les remèdes prescrits par l’homéopathe contiennent des substances à des doses extrêmement diluées. Ils sont composés selon le principe de similitude. Cela signifie que les granules, globules, gouttes, ampoules, pommades qu’il prescrit sont composées de substances capables de provoquer, chez un sujet en bonne santé, les mêmes symptômes que ceux présentés par la personne malade. Les remèdes produisant les mêmes manifestations pathologiques que celles présentées par le patient stimulent la résistance de l’organisme et les symptômes sont ainsi combattus. En médecine traditionnelle occidentale, on applique le principe contraire. On utilise des substances contrecarrant les effets ou les causes de la maladie. C’est l’allopathie.

 

Compétences & actions

  • Prendre en compte les potentialités et les limites de l’homéopathie
  • Considérer le patient dans sa globalité
  • Poser un diagnostic
  • Prescrire judicieusement le remède (posologie, forme, fréquence d’administration)
  • Etablir une relation de confiance
  • Respecter le patient, ses choix, sa vie privée
  • Respecter le secret professionnel
  • Etre à l’aise avec les responsabilités
  • Travailler seul
  • Consulter et collaborer avec d’autres professionnels de la santé
  • Maintenir ses connaissances à jour
  • Respecter l’éthique de la profession

Savoir-être

  • Esprit d’analyse
  • Empathie
  • Ecoute
  • Calme
  • Rigueur scientifique
  • Patience
  • Sens du contact
  • Capacités de communication
  • Altruisme
  • Passion pour le métier

Cadre professionnel

L’homéopathe est un praticien indépendant. Il travaille seul dans un cabinet de consultation et il choisit ses horaires. En Belgique, la plupart des mutualités remboursent en partie les médicaments homéopathiques.

Conditions requises

L’exercice de l’homéopathie est réservé aux médecins, dentistes et sages-femmes et est autorisé à quelques anciens praticiens relevant d’autres professions de santé reconnues (par exemple les infirmiers).

Les conditions d'affiliations à l'union professionnelle nationale belge d'homéopathie sont très strictes:

  • Etre médecin ou vétérinaire ou dentiste autorisé à cette pratique en Belgique
  • Avoir une formation de base en homéopathie attestée par un diplôme d'une des écoles qui appliquent le programme harmonisé (statut temporaire d'étudiant possible pendant cette formation)
  • Etre acceptée par ses pairs selon une procédure de publication dans la feuille de contact périodique
  • Participer à la formation continue en homéopathie à un niveau national ou international (attestation sur l'honneur)

Plus d'informations: http://www.homeopathy.be

Autres appellations : Sage-femme homéopathe, Dentiste homéopathe, Médecin homéopathe
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.