Siep Logo

Sous-fiche de Infirmier/infirmière

Infirmier/infirmière en santé communautaire

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec SIA - Mise à jour 30/07/2015 - Fiche 604

C'est la personne qui donne des soins infirmiers et des services de santé notamment en milieu scolaire en vue de favoriser l'adoption de saines habitudes. A cette fin, elle conçoit des programmes de santé adaptés aux besoins des jeunes, offre des services de consultation individuelle, prépare des interventions éducatives de groupe au sujet de l'hygiène, des maladies et de leur prévention et administre les premiers soins en cas d'urgence.
Elle se préoccupe de la santé globale des élèves et veille à donner le soutien nécessaire au personnel enseignant afin de favoriser l'auto responsabilisation des jeunes quant à leur santé.
L'infirmier social assure le dépistage, la prévention, les soins, le développement de programmes communautaires, l'éducation pour la santé et des fonctions curatives, que ce soit dans le cadre d'une pratique individuelle ou en qualité de responsable ou de membre d'une équipe de travailleurs médico-sociaux.
L'intervention de l'infirmier social se situe toujours dans le cadre d'un travail d'équipe pluridisciplinaire. Il est entouré de collègues psychologues et assistants sociaux. Toutefois, sa spécificité se situe surtout au niveau des tests médicaux portant sur les problèmes de vue ou d'ouïe qui peuvent compromettre le déroulement d'une bonne scolarité des enfants.
Il joue également un rôle important au niveau d'une politique d'information à la santé vis-à-vis des enfants de l'école maternelle. Il participe à de nombreuses animations dans les écoles : ces animations concernent l'hygiène dentaire, les dangers domestiques, l'équilibre alimentaire, le sommeil, etc...
Petit éclairage sur un secteur d'intervention : en centre P.M.S.
Le rôle de l'infirmier en centre P.M.S. se situe à tous les niveaux d'enseignement (maternel, primaire et secondaire). Il intervient surtout au niveau des classes de transition : c'est ainsi qu'en maternelle, l'équipe du P.M.S. concentre surtout ses efforts sur les enfants de 3eme maternelle. Cette équipe vérifie les capacités d'intégration et les aptitudes à accéder à l'enseignement fondamental. Les enfants sont soumis à des tests, à des animations sous forme de jeux pour sensibiliser à différents aspects inhérents à l'enseignement primaire.
En ce qui concerne l'enseignement primaire, l'intervention se situe essentiellement au niveau des enfants de 6e primaire et a pour objet de les aider à appréhender une méthode de travail personnelle qui permette de mieux aborder l'enseignement secondaire.
Quant à l'enseignement secondaire, l'équipe suit les enfants de 1ere année afin de vérifier leurs acquis primaires et leur intégration dans l'enseignement secondaire.
Elle organise également des animations destinées aux adolescents et qui portent sur certains aspects rencontrés durant cette période de transition et de développement de l'affectivité.

 

Compétences & actions

  • Enseignement théorique et clinique
  • Aptitude à poser des actes techniques de surveillance, de prévention, d'administration de médicaments et de divers soins confiés par le médecin ; 
  • Connaissances spécifiques dans le domaine de l'évaluation des soins, de l'épidémiologie, des sciences comportementales et sociales et des conseils sanitaires ; 
  • Grandes capacités communicationnelles : afin de partager ses connaissances au sein de l'équipe pluridisciplinaire, en vue du bon déroulement de chaque initiative. 

L'infirmier social, par ses connaissances spécifiques dans le domaine de l'évaluation des soins, de l'épidémiologie, des sciences comportementales et sociales et des conseils sanitaires, est plus prédisposé à envisager un travail social.

Savoir-être

  • Diplomatie et qualités d'écoute, d'empathie et de respect de l'individu ; 
  • Résistance au stress : parfois, certaines situations semblent inextricables et il est difficile de dégager des solutions.

La place de l'infirmier est bien située dans une équipe pluridisciplinaire, la capacité de communiquer, de partager les connaissances sont essentielles au bon déroulement de chaque initiative. Il doit être capable de faire preuve de diplomatie et de toutes les qualités humaines d'écoute, d'empathie et de respect de l'individu.
Il doit pouvoir faire preuve de résistance au stress, certaines situations paraissent parfois inextricables et pour lesquelles il est très difficile de dégager des solutions.

Cadre professionnel

L'infirmier en milieux scolaire et d'accueil peut travailler dans des maisons d'accueil, des services de protection de la jeunesse, des centres psycho médico-sociaux (PMS), des services P.S.E. (Promotion de la Santé à l'Ecole), des institutions pour enfants porteurs d'un handicap, etc.

Un infirmier qui souhaite travailler plus spécialement auprès des enfants peut exercer ses compétences à titre préventif ou curatif.

1) Au niveau PREVENTIF

On évalue a 3% le pourcentage des infirmiers qui effectuent un travail au sein d'organismes de prévention tels que :

  • Les services de l'O.N.E. (Office de la Naissance et de l'Enfance) : consultations prénatales et des nourrissons,...
  • Les services P.S.E. (Promotion de la Santé à l'Ecole), anciennement Inspection Médicale Scolaire (I.M.S.)
  • Les centres psycho médico-sociaux (P.M.S.) 
  • La Croix-Rouge de Belgique 
  • Les associations pour la promotion de la santé 
  • Les crèches 
  • Les dispensaires de dépistage 
  • Les plannings familiaux
  • Etc. 

L'objectif poursuivi varie bien entendu selon chaque organisme mais, de manière générale, ces organismes s'inscrivent dans le cadre d'une politique de santé publique dont le but principal est de promouvoir la santé à l'échelle de la collectivité. Si ces organismes ont parfois d'autres objectifs, différentes actions préventives y sont poursuivies. Par exemple : promotion de la vaccination, promotion de l'allaitement maternel, de la contraception, dépistage des troubles de la vue et de l'oude, prévention des caries dentaires, prévention des troubles de l'alimentation, prévention des troubles de la croissance staturo-pondérale, dépistage des infections urinaires, prévention de certaines maladies (cancer, tuberculose, SIDA...), prévention des accidents domestiques, etc.

2) Au niveau CURATIF

Le travail curatif concerne bien entendu plus spécifiquement un travail en milieu hospitalier. Différents services sont spécialisés dans les soins apportés aux enfants : les maternités, les services de néonatalogie, les services de pédiatrie...

Les services de pédiatrie concernent aussi bien des services de pédiatrie générale que des services de pédiatrie spécialisés (cardiologie, transplantation, greffes de moelle, orthopédie, soins intensifs). Ces services sont réservés aux enfants et adaptés spécifiquement à leurs besoins : ils comprennent des salles de jeux, l'école à l'hôpital, etc.

La pédiatrie moderne a besoin d'infirmiers très qualifiés, informés des progrès les plus récents de la médecine infantile. Les infirmiers doivent maîtriser les techniques très particulières qu'exigent la surveillance, le traitement et les soins intensifs de l'enfant malade. De plus, les infirmiers affectés dans des services de pédiatrie sont confrontés aux problèmes sociaux et psychologiques propres à l'enfant et ils jouent un rôle d'encadrement et d'accompagnement auprès des parents.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.