Siep Logo

Sous-fiche de Ingénieur·e en agronomie, bioingénieur·e

Ingénieur·e agricole

Environnement & nature / Agriculture & végétaux
Sciences / Sciences de la terre

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone
Mise à jour 31/07/2015

Cet ingénieur peut occuper des postes divers.

Ingénieur-conseil, il étudie une ou plusieurs exploitations afin de déterminer les éventuelles améliorations à apporter, compte tenu de la situation financière de l’exploitation, de sa productivité, de ses objectifs mais aussi des normes sanitaires et écologiques en vigueur. Il définit un plan d’action, le propose à l’exploitant et accompagne ce dernier dans la mise en œuvre de ses recommandations.

Chef de culture, il est employé par une exploitation de grande taille. Il coordonne et contrôle les différentes unités de production végétale de l’exploitation (champs, serres, etc.). Il définit les outils et les techniques les plus adaptés. Il détermine l’utilisation des sols dans le temps (plan cultural), contrôle leur état et planifie les travaux futurs dans le respect des normes en vigueur. Il assure la reproduction des espèces. Concrètement, il gère l’utilisation des parcelles, la planification des moments de semailles et de récolte, l’utilisation de produits phytosanitaires (pesticides, etc.), le système d’irrigation, le travail des ouvriers agricoles et l’utilisation du matériel spécifique. Il observe le suivi des cultures et analyse les sols. Il procède à des essais pour améliorer le rendement de l’exploitation.

Cet expert de l’agriculture peut aussi travailler pour un ministère ou un organisme public. Les aspects scientifique, technique, économique et administratif de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits mais aussi de la protection de l’environnement, de la santé animale n’ont aucun secret pour lui. Selon le poste qu’il occupe, il effectue des recherches, contrôle les exploitants, préconise des techniques ou travaille à l’élaboration de normes en vigueur.

 

Compétences & actions

  • Connaissance approfondie de l’agronomie, de la biologie, de la physiologie végétale, de la phytopathologie et de la génétique
  • Connaissance des techniques agricoles
  • Connaissance actualisée du secteur de l’agriculture, de la politique agricole, du cadre juridique, des normes d’hygiène et de sécurité et de la situation économique du secteur
  • Maîtrise de l’outil informatique
  • Compétences en communication
  • Gestion d’équipe
  • Connaissance de l’anglais
  • Compétence en gestion de projet

Savoir-être

  • Organisation
  • Rigueur et méthode
  • Autonomie
  • Respect des normes de sécurité et d’hygiène
  • Souci de l’environnement
  • Sens pratique
  • Polyvalence
  • Contact et communication
  • Ethique
  • Mobilité

Cadre professionnel

Il partage son temps entre le terrain et son bureau et effectue des déplacements fréquents. Il est en contact avec le responsable et le personnel des exploitations concernées ainsi qu’avec les autorités compétentes et les organismes de contrôle. Son travail peut être saisonnier et suivre le rythme des cultures. Ainsi, par exemple, il rencontrera plutôt les agriculteurs en hiver, puisqu’ils sont plus disponibles.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.