Siep Logo

Installateur·rice d'alarmes et de systèmes de sécurité électroniques

Technique & industrie / Electricité & électronique
Sécurité / Protection & surveillance

Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec RIE - Mise à jour 20/07/2018

L’installateur conseille, place, répare et entretient des systèmes de sécurité électroniques comme des avertisseurs d’incendie, des alarmes antivol, des surveillances vidéo dans les maisons privées, les édifices institutionnels, commerciaux ou industriels.

Ce métier comporte deux activités principales : d’abord la conception, puis l’installation. Le premier volet consiste à se rendre chez le client pour analyser ses besoins et déterminer le type de protection nécessaire en fonction du bâtiment à sécuriser. Suivant les données récoltées et les réglementations en vigueur, l’installateur définit le système à mettre en place et remet un devis au client.

L’offre acceptée, le technicien se rend chez le client pour placer le matériel. Il pose le câblage, les conduites et les boîtes nécessaires. Il met en place le système de programmation et effectue tous les réglages pour vérifier l’efficacité des installations : vidéo surveillance, capteur de mouvements, sirène, caméras, détecteur de fumée, contrôles d’accès, etc.

L’installateur assure également la maintenance du système de sécurité.

 

Compétences & actions

  • Réaliser l’installation complète d’alarmes et de systèmes de sécurité électroniques
  • Effectuer l’entretien, la maintenance et le dépannage
  • Savoir tester, contrôler et régler l’installation en respectant les règles
  • Travailler de manière propre et méthodique

Savoir-être

  • Esprit d’analyse et de raisonnement logique
  • Dextérité manuelle
  • Discrétion
  • Minutie et précision
  • Rigueur
  • Autonomie
  • Efficacité et esprit d’analyse

Cadre professionnel

L’installateur d’alarmes et de systèmes électroniques travaille soit au sein de l’entreprise, soit sur le site de l’installation. Les sites à équiper sont de différentes natures : les habitations individuelles ou collectives, les établissements à usage professionnel de tous types, la protection provisoire des chantiers, les voies et les bâtiments communaux.

Il travaille seul ou en équipe selon l’importance de son entreprise et du travail à réaliser. Il peut également être indépendant.

Ses horaires de travail peuvent varier en fonction de l’imminence du chantier ou de l’urgence du dépannage. Dans cette dernière activité, des astreintes de nuit ou de week-end sont à assurer régulièrement.

Il dispose fréquemment d’un véhicule de service ainsi que d’un moyen de communication portable.

Conditions requises

L’installateur qui désire être indépendant ne doit pas oublier d’obtenir l’agrément pour son entreprise de sécurité auprès du Ministère de l’Intérieur, Direction générale de la Politique de Sécurité et de Prévention.

Certaines conditions doivent également être remplies pour exercer en tant qu’installateur d’alarmes et de systèmes électroniques :

  • Être ressortissant d’un Etat Membre de l’Union Européenne
  • Être âgé de 18 ans au moins
  • Avoir son permis de conduire B
  • Avoir un casier judiciaire vierge
Autres appellations : Technicien·ne alarmiste, Technicien·ne sécurité alarme
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.