Après les phases de création et de production, la mode passe par l’étape essentielle de présentation au public. C’est ici que le journaliste de mode entre en jeu, en écrivant des articles, des comptes-rendus sur les nouvelles tendances, les mannequins à suivre, les dernières collections des créateurs ou encore les défilés. Il couvre tout ce qui se fait en matière de mode au niveau national mais aussi international. A travers ses mots et via le support pour lequel il travaille (magazines, chaînes de télévision, sites internet ou blogs spécialisés), il tente de traduire l’univers du styliste, de transmettre son inspiration et d’expliquer les méthodes utilisées. Il enrichit ses sujets par des interviews de professionnels du secteur ou avec des reportages dans les coulisses du milieu et donne ses impressions sur des produits qu’on lui fait parvenir avant le lancement. Il veille à donner un avis objectif sur les différentes collections et fournit des conseils aux lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs sur les dernières tendances à suivre.

Dans le milieu, il n’est pas rare que les propos et l’avis de certains journalistes influents fassent ou défassent une réputation.

 

Compétences & actions

  • Posséder de très bonnes connaissances du secteur de la mode, des textiles, des techniques de production
  • Avoir de très bonnes capacités rédactionnelles
  • Maîtriser les règles d’écriture journalistique
  • Pouvoir s’exprimer face à une camera
  • Se documenter, lire, regarder des défilés
  • Posséder et étoffer un carnet d’adresses
  • Assurer une veille sur les dernières tendances
  • Connaître les logiciels de mise en page et posséder d’importantes compétences informatiques
  • Respecter les délais de bouclage
  • Parler plusieurs langues

Savoir-être

  • Très bon sens de la communication
  • Créativité
  • Autonomie, débrouillardise
  • Organisation
  • Flexibilité
  • Enthousiasme, empathie
  • Curiosité
  • Volonté, capacité de persuasion
  • Esprit critique
  • Rigueur
  • Résistance au stress

Cadre professionnel

Quel que soit le média, les places de journaliste de mode sont assez rares. Tout comme les autres journalistes, il aura généralement le statut d’indépendant et travaillera à la pige, rarement en tant que salarié. Il se déplace fréquemment pour se rendre à différents événements qui ont souvent lieu à des horaires tardifs, y compris les week-ends.

Autres appellations : Blogueur·euse mode, Chroniqueur·euse mode, Critique de mode, Rédacteur·rice de mode, Rédacteur·rice en chef d’un magazine de mode

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.