Siep Logo

Maître-nageur·euse sauveteur·euse

Sécurité / Protection & surveillance
Tourisme, sports & loisirs / Sport

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec SER - Mise à jour 11/01/2017

Ce professionnel est à la fois professeur et garant de la sécurité. Du haut de sa chaise, il scrute l’étendue d’eau et observe le comportement des baigneurs, prêt à réagir au moindre signe de danger ou de malaise. Il surveille aussi les activités aquatiques (toboggans, vagues, plongeoirs, etc.). Il prévient les imprudents du risque encouru en rappelant les consignes de sécurité et le règlement d’ordre intérieur et aide les personnes en difficulté, qu’il s’agisse d’une égratignure ou d’un début de noyade, en leur administrant les premiers soins.

Il informe les nageurs et les visiteurs sur les activités et le matériel disponible. De plus, il conseille et encourage les débutants dans leur apprentissage de la nage. Il entraîne les sportifs confirmés et leur apprend diverses techniques de respiration ou de mouvements, par exemple. Il donne des cours individuels et collectifs de natation. Il observe les progrès des apprenants et adapte son programme à leur niveau. Instructeur et surveillant, sa tâche s’élargit davantage en proposant des activités liées à la détente et au bien-être comme l’aquagym et l’initiation des « bébés nageurs ».

Il entretient les bords de la piscine, les allées et les équipements. Il s’assure du bon ordre et de la propreté des douches et des vestiaires. Il distribue et récupère le matériel de natation. Il contrôle et note parfois la qualité et la température de l’eau et de l’air en relevant les mesures de chlore. Avant l’arrivée des visiteurs, il effectue divers contrôles comme l’inspection des toboggans afin de s’assurer que tout est conforme au règlement de sécurité.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les différentes techniques de nage
  • Proposer des activités selon l’âge du public
  • Effectuer les premiers soins, utiliser un défibrillateur
  • Surveiller la piscine
  • Maîtriser plusieurs langues étrangères (anglais et néerlandais)
  • Respecter les normes de sécurité et d’hygiène en vigueur : effectuer des contrôles du PH de l’eau

Savoir-être

  • Excellente capacité de réaction
  • Sens de l’observation et vigilance
  • Bonne vue et bonne ouïe
  • Bonne condition physique
  • Pédagogie
  • Patience
  • Esprit d’équipe
  • Sociabilité
  • Résistance au stress

Cadre professionnel

Engagé par une piscine communale, une piscine privée, un hôtel ou un centre de remise en forme, il côtoie tous types de publics : bébés nageurs, enfants, nageurs confirmés, personnes âgées, femmes enceintes, dans un contexte extrascolaire. En effet, les élèves des écoles sont encadrés par des professeurs d’éducation physique pendant leur apprentissage de la natation. S’il travaille en plein-air, il est généralement saisonnier et exerce un autre emploi en hiver, souvent dans le domaine du sport. Ses horaires sont flexibles puisque les piscines ouvrent tôt le matin, ferment parfois tard le soir et sont souvent accessibles durant le week-end. Bien qu’il passe son temps dans un lieu de détente, la responsabilité du maître-nageur est énorme.

Conditions requises

Le BSSA (Brevet Supérieur de Sauvetage Aquatique) est le brevet obligatoire pour assurer une surveillance en piscine. Le BBSA (Brevet de Base de Sauvetage Aquatique) est le brevet pour assurer la surveillance des bassins dont la profondeur est égale ou inférieure à 1,40 m (1,50 m en région bruxelloise). Il est par ailleurs vivement conseillé de suivre le recyclage du brevet tous les ans. Suivant les offres d’emplois, un CESS ou un bachelier sera demandé.

Autres appellations : Chef de bassin, Maître-nageur·euse-surveillant·e, Sauveteur·euse aquatique en piscine, Surveillant·e de baignade

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.