Le métier de maquilleur est scindé en deux grands domaines : le maquillage beauté et le maquillage professionnel (cinéma, théâtre, télévision, mode, publicité, etc.).

Le maquillage beauté vise à mettre en valeur un visage, à le rendre éclatant et lumineux afin d’exalter la personnalité, mais aussi à masquer certains petits défauts de la peau. La plupart des femmes se maquillent quotidiennement, néanmoins elles font appel aux services d’un professionnel pour toute une série d’occasions (réceptions, mariages, etc.) ou juste pour le plaisir. Pour effectuer son travail, le maquilleur utilise du matériel spécifique (différents types de pinceaux, éponges, cotons, etc.) et produits ayant chacun leur mode d’application (poudres, blushs, rouges à lèvres, mascara, etc.). Outre le contexte et l’objectif de son travail, le maquilleur doit prendre un certain nombre d’éléments en compte tels que la texture et la couleur de peau, la forme du visage, la couleur des yeux et des cheveux, l’âge, les tendances de la mode et bien entendu les desiderata de la cliente. Ce métier occupe aussi une fonction pédagogique car le maquilleur prodigue des conseils de pro concernant des techniques et des produits que la cliente pourra appliquer et utiliser chez elle.

Le maquillage professionnel est un élément incontournable des métiers du spectacle, de la mode, du cinéma, de la télévision, etc.

En télévision, il aura pour missions d’atténuer les imperfections et de rendre naturels les visages face aux éclairages des studios. Au cinéma, on lui demandera parfois de réaliser des effets spéciaux (vieillissement, enlaidissement, etc.). Il peut être amené à utiliser des postiches ou autres artifices afin de créer l’effet désiré. Dans le monde du spectacle, son maquillage devra rendre visible les émotions du personnage.

Avant le tournage et après avoir lu le scénario ou pris connaissance du projet, le maquilleur procède à plusieurs tests afin de trouver le maquillage adéquat. Pour certains rôles, il sera amené à effectuer des recherches documentaires. Il peut suivre les directives du réalisateur, du metteur en scène ou créer lui-même un personnage en fonction de sa vision du rôle. Il doit toutefois tenir compte de l’éclairage, des couleurs du décor, de l’habillement et des coiffures des intervenants, des conditions de réalisation (temps, lieu, etc.).

Tout au long du tournage, de la représentation ou du défilé, il effectue les retouches nécessaires et veille aux raccords entre les scènes. En fin de journée, il est présent pour le démaquillage. Dans les grosses productions, dans les grandes chaînes de télévision ou sur les projets de grande envergure, le maquilleur fait partir d’une équipe et suit les directives du chef maquilleur.

Dans un studio photo, le travail du maquilleur doit renforcer la photogénie du modèle en tenant compte de différents impératifs (objectif de la photo, lumières, etc.). Dans le domaine de la mode, il est complémentaire au travail du couturier. L’objectif est de mettre en valeur les vêtements portés par les modèles.

 

Compétences & actions

  • Connaitre et maitriser toutes les techniques liées au maquillage
  • Connaissances artistiques, plus développées encore dans le cadre du maquillage professionnel
  • Bonne connaissance du matériel, des propriétés des différents produits utilisés et des types de peau
  • Posséder des connaissances au sujet des dispositifs techniques (lumière, photo, etc.)
  • >Pouvoir effectuer des retouches rapidement et efficacement
  • Pouvoir définir et exprimer les attentes du client
  • Se tenir au courant de la mode, des styles et des évolutions des tendances
  • Connaître et appliquer les règles de sécurité et d’hygiène propres à la profession
  • Le maquilleur professionnel doit justifier des connaissances du secteur pour lequel il travaille
  • Se créer un réseau relationnel
  • Avoir une bonne résistance physique (stature debout prolongée, gestes répétitifs, allergies, etc.)

Savoir-être

  • Sens artistique développé
  • Bon sens relationnel et contact aisé
  • Goût pour le travail en équipe
  • Facilité d’adaptation et rapidité
  • Patience
  • Précision et habileté
  • Méthode, rigueur
  • Imagination et créativité
  • Discrétion
  • Concentration
  • Résistance au stress, calme, maîtrise de soi

Cadre professionnel

Le maquilleur beauté peut travailler en institut de beauté ou en tant qu’indépendant à domicile ou chez le client. Il peut aussi effectuer des prestations dans des grands magasins ou des commerces de parfumerie et cosmétiques (franchisés ou non) dans le cadre de démonstrations s’inscrivant dans des campagnes publicitaires liées à des marques. Certains indépendants prestent dans un cadre plus social par exemple dans des hôpitaux ou des maisons de repos pour assurer un peu de bien-être aux patients.

Le maquilleur professionnel exerce son métier en coulisses, dans les loges, en studio, sur les plateaux de tournage ou en extérieur. Il travaille en étroite collaboration avec le coiffeur, le styliste, le costumier, le directeur photo ou encore le scripte. Il possède généralement le statut d’intermittent du spectacle, ce qui présuppose des périodes d’inactivité entre les contrats mais peut également être engagé de façon permanente dans certaines structures. Par ailleurs, il se peut que le maquilleur soit un intervenant extérieur à la production, appelé spécialement pour l’occasion. Les horaires sont généralement irréguliers car ils se plient à ceux du projet. Le maquilleur est également amené à se déplacer fréquemment. Enfin, se créer un réseau, se faire connaître, faire des stages, travailler bénévolement, proposer des books avec ses réalisations… restent encore les meilleurs tuyaux pour accéder au métier.

Après quelques années d’expérience, il peut être à la tête d’une équipe et devenir chef maquilleur.

Conditions requises

Depuis 2016, les professionnels qui pratiquent le maquillage permanent ou semi-permanent sont dans l'obligation de suivre une formation portant sur les procédures d'hygiène.

Autre appellation : Spécialiste des effets spéciaux

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.