Le mécanicien-régleur de machines textiles a pour mission d’assurer le bon fonctionnement des équipements afin d’éviter toute perturbation ou interruption de la production. Il planifie méthodiquement les interventions préventives et curatives ainsi que les nouvelles installations.

Les interventions préventives comprennent des contrôles et préréglages avant la mise en service, la mise en route des équipements, le réglage, la programmation et le paramétrage courant des machines aux différents stades de la production. Elles visent également la révision périodique des machines : contrôle de l’état de fonctionnement, des points d’usure, du graissage, des données relatives à la pression, au débit, à la température, etc. Le mécanicien-régleur veille à localiser les défauts et à déceler toute anomalie technique pour anticiper les pannes. Il réalise le nettoyage, la vidange, le graissage, le réglage et le remplacement de pièces simples. Il pose les diagnostics de dysfonctionnement et évalue le coût des réparations.

Les interventions curatives peuvent être planifiées ou réalisées en urgence lorsque survient une panne inattendue. Le mécanicien-régleur remplace par échange standard ou répare les éléments défectueux : engrenages, roulements, pignons, éléments électriques, hydrauliques, pneumatiques, etc. Il monte et démonte les machines ou des éléments d’une machine. En fin de réparation, il règle les mécanismes, en vérifie le parfait fonctionnement et complète les documents de suivi d’intervention.

Pour mener à bien ces interventions, il doit interpréter des documents techniques (dossier de fabrication, cahier des charges) et gérer le parc de pièces de rechanges. Il transmet les indications techniques aux différents intervenants (opérateurs et responsables). Il forme et aide techniquement les opérateurs. Il supervise le déroulement du processus de production et propose des améliorations possibles au processus de maintenance. Lors de dysfonctionnements, il doit élaborer un cahier des charges et assurer le suivi des fournisseurs et prestataires.

 

Compétences & actions

  • Connaître les machines, les pièces, les matériaux textiles
  • Comprendre la notice technique d’un produit
  • Réagir et décider rapidement
  • Gérer les imprévus
  • Gérer le stock
  • Prendre des responsabilités d’ordre technique
  • Maintenir une attention soutenue sur de longues périodes
  • Utiliser des machines individuelles conventionnelles et/ou automatisées
  • Encadrer et organiser le travail d’une équipe
  • Appliquer les règles de sécurité, d’hygiène et d’environnement

Savoir-être

  • Minutie, méthode et rigueur
  • Calme et prudence
  • Sens de l’observation
  • Esprit d’anticipation
  • Facilité d’adaptation
  • Facilités de communication

Cadre professionnel

Le mécanicien-régleur de machines textiles travaille au sein d’industries textiles en unité de production ainsi qu’en atelier de maintenance. Il réalise un travail manuel généralement seul dans un contexte de travail en équipe. Le travail nécessite des déplacements fréquents et le port de charges.

Les horaires sont le plus souvent réguliers même s’ils sont liés aux impératifs de production. Selon l’organisation de l’entreprise, il peut y avoir un système de travail posté [1], de travail de nuit, de travail en fin de semaine ainsi que des astreintes [2].

L’évolution des technologies exige une adaptation permanente des connaissances techniques pour permettre à l’entreprise de se moderniser. Ces connaissances sont essentielles pour une maintenance préventive efficace comme pour la transmission des compétences aux autres intervenants.

 

[1] Les équipes se relaient au même poste les unes après les autres selon une organisation en deux fois 8 heures ou trois fois 8 heures.

[2] Période de disponibilité, pendant les heures de travail ou en dehors, où le salarié est prêt à intervenir.

Autres appellations : Mécanicien·ne-régleur·euse de métiers à tisser, Régleur·euse de machines de production

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.