Siep Logo

Sous-fiche de Médecin généraliste

Médecin du sport

Santé & bien-être / Pratique médicale

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 20/07/2012

La médecine tient une place de plus en plus importante dans le sport puisque les sportifs sollicitent de plus en plus leur corps. La médecine sportive, que l'on pourrait définir comme l'étude approfondie des aptitudes physiques du corps humain, offre une sélection pointue des profils physiques les plus adaptés à la pratique d'un sport en compétition, notamment sur le plan cardiaque.

Le médecin du sport est avant tout un médecin généraliste qui s'est par la suite spécialisé dans les différentes pathologies (ligamentaires, osseuses, musculaires ou autres) que peuvent rencontrer les sportifs. Il maîtrise donc forcément la physiologie du sport (l'adaptation du corps à l'effort, l'entraînement et le surentraînement, la récupération, la nutrition, les dérives du dopage, etc.) mais aussi les spécificités de la pratique sportive selon l'âge et l'état de santé du patient sportif, selon le sport pratiqué, selon le niveau de pratique (amateur ou professionnel), le matériel utilisé et selon l'environnement.

Le médecin sportif a deux fonctions majeures : la prévention et le soin. D'un point de vue préventif, il perçoit l'aptitude à faire du sport et prévient donc des accidents. Il décèle ainsi si une personne est capable ou non de pratiquer un sport ou s'il existe un risque particulier pour elle. Il peut faire passer un électrocardiogramme, une échographie cardiaque et un test à l'effort. Il peut également élaborer des programmes d'entraînements spécifiques et personnalisés en fonction de la morphologie, de l'âge et du sport pratiqué.

D'un point de vue curatif, il est à l'écoute du sportif qui rencontre des problèmes de traumatisme articulaire ou musculaire, de problèmes cardiaques ou respiratoires, de mauvaise résistance à l'effort, etc. Ce spécialiste cherche avec lui la solution adaptée à son niveau d'activités sportives. Il examine le sportif, demande des examens complémentaires (radiographies, analyse de sang, etc.) et, s'il y a lieu, prescrit des médicaments ou traitements et donne des conseils pour maintenir, améliorer ou recouvrer la santé.

Le lien avec les sportifs est souvent fort. Les athlètes du haut niveau sont souvent exigeants et attendent des résultats miracles. En contrepartie, travailler avec des champions peut être très gratifiant.

 

Compétences & actions

  • Etre un bon médecin généraliste capable de soigner les maladies les plus communes
  • Scientifique de haut niveau, il s'intéresse aux nouvelles thérapies et des nouveaux médicaments
  • Parfaite connaissance des différentes pathologies rencontrées par le sportif
  • Pratiquer un sport est un réel plus pour comprendre les besoins et les sensations du sportif

Savoir-être

  • Vocation d'aide
  • Motivation
  • Précis et minutieux
  • Confiance en soi
  • Maîtrise des émotions
  • Patience
  • Capacité d'écoute
  • Flexibilité
  • Intérêt pour les nouvelles thérapies, les nouveaux médicaments, etc.
  • Travailler de concert avec les autres professionnels du sport (diététicien, kiné, entraîneur, etc.)
  • Sens de la psychologie.

Cadre professionnel

La grande majorité des médecins ont un cabinet de consultation privé. Très souvent, ils peuvent aussi consulter dans un hôpital. Comme tout médecin, le médecin du sport compte rarement ses heures. Il semble presque impossible de n'exercer que dans le domaine du sport. La grande majorité des médecins travaillent en parallèle dans des cabinets ou en hôpital.

Autre appellation : Médecin généraliste

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.