Le moniteur sportif encadre et enseigne la pratique d'un sport dans un contexte qui est souvent extrascolaire ou extraprofessionnel. Son rôle consiste donc à faire découvrir un sport à d'autres personnes et, dans la mesure du possible, faire partager sa passion par son sens développé de la pédagogie.

A chaque sport, son professeur. La discipline sportive à laquelle il forme peut être : d'équipe (football, basket-ball, volley-ball, etc.) ou individuelle (athlétisme, équitation, ski, etc.).

Le moniteur de voile apprend à ses stagiaires à identifier les vents et les courants et à gérer un bateau (dresser le mât, manier les cordages, barrer, virer de bord, affaler et hisser la grand voile, le foc ou le spi, manœuvrer dans un port, etc.). Il leur enseigne aussi les règles de sécurité, la confection de nœuds marins, l’orientation d’après un plan, la réaction à avoir si le bateau chavire, etc.

Le moniteur de plongée, lui, donne des cours théoriques sur la pression, la flottabilité, la visibilité et l’acoustique dans l’eau, etc. Il apprend à ses stagiaires à entrer dans l’eau, à se déplacer avec des palmes sur le dos et sur le ventre, à maîtriser la remontée, à communiquer en milieu aquatique, à réagir en cas d’imprévu. Il les initie aussi à l’apnée.

Certains moniteurs enseignent aussi l’aviron, le kayak, le ski nautique, etc.

Il explique le fonctionnement et le maniement des équipements et du matériel ainsi que les règles de jeu. Ce professionnel sportif apprend les bases et les différentes techniques et tactiques du sport concerné. Il planifie l'apprentissage des activités en prenant compte une progression pédagogique et élabore le programme d'entraînement.

Lors des activités qu'il dirige, il explique le fonctionnement et le maniement du matériel et des équipements. Bien évidemment, il explique le plus clairement possible les règles, de base d'abord, plus élaborées ensuite, du sport. Il peut aussi inculquer les notions tactiques propres à la discipline. Sa fonction l'incite aussi à corriger les erreurs techniques et les faiblesses physiques et mentales.

Le cas échéant, il se doit d'ajuster ses méthodes d'enseignement. Le moniteur adapte les méthodes d'apprentissage du sport suivant le public avec lequel il travaille (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, personnes présentant un handicap, etc.) et selon l'objectif de l'activité (éducation sportive, loisirs, maintien en forme, etc.). Dans certains cas, il anime ou encadre une équipe de travail. Il peut participer à des actions de formation et peut aussi assurer la gestion administrative et financière d'une petite structure.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser personnellement la discipline à laquelle il forme
  • Notions de navigation et de mécanique (pour certains sports)
  • Avoir une excellente condition physique
  • Assurer la formation des personnes
  • Organiser des activités sportives
  • Développer et améliorer les performances et les compétences des personnes ou des équipes
  • Animer et gérer des groupes, des stages et/ou des ateliers
  • Encadrer et accompagner des groupes lors d'activités extérieures
  • Suivre le déplacement des équipes
  • Se tenir au courant des évolutions des disciplines sportives
  • Appliquer les règles de sécurité
  • Maintenir l'équipement en bon état de fonctionnement
  • Effectuer des tâches administratives courantes
  • Supporter des efforts physiques prolongés

Savoir-être

  • Avoir le sens de la communication
  • Avoir le sens de la pédagogie
  • Etre patient
  • Etre méthodique et rigoureux
  • Respecter les horaires convenus
  • Posséder un bon esprit d’équipe
  • Avoir le sens des responsabilités
  • Supporter des efforts physiques prolongés
  • S'adapter rapidement à des sujets, styles, situations ou publics différents
  • Réagir rapidement en cas d’événements imprévus et garder son sang-froid

Cadre professionnel

Ce métier s'exerce selon les disciplines enseignées en milieu couvert (salle de sport, gymnase, piscine...) ou en milieu naturel (mer, montagne, stade, forêt…). Il peut travailler au sein d'un club, d’une fédération, d'une administration, d'un hall omnisport, d’un parc d’aventure, dans un établissement privé (salle de sport, village ou club de vacances, etc.), dans une entreprise de loisirs et de tourisme. Ce métier peut s’exercer à temps plein au quotidien mais peut être aussi être saisonnier (par exemple moniteur de ski) et à temps partiel. Dans ce cas, il peut donc être nécessaire de prévoir une seconde activité professionnelle. Par ailleurs, les activités sportives étant surtout pratiquées pendant des moments de temps libre, les moniteurs doivent s’attendre à travailler en horaires décalés, le soir, le week-end et durant les vacances.

Conditions requises

Par son décret du 8 décembre 2006, le Gouvernement de la Communauté française a réglementé l'organisation des formations de cadres sportifs par l’ADEPS mais aussi officialisé la reconnaissance des brevets et leur homologation. Les formations proposées se rapportent à près de 50 disciplines sportives. Pour ce qui concerne les formations sportives, le futur cadre sportif pourra parfaire ses connaissances dans une discipline sportive et accroître aussi son champ de compétence à travers quatre stades successifs de formation aboutissant chacun à un brevet homologué par l'Adeps. Dans certaines disciplines, les fédérations concernées imposent certaines qualifications pour animer au sein des clubs. Dans les autres disciplines, c’est laissé à la libre appréciation de chaque club.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.