L’océanologue est un scientifique, un chercheur. Sa discipline étant à la croisée de toutes les sciences exactes, selon sa spécialité, il est amené à étudier des domaines aussi différents que les courants océaniques, l’origine de la vie, les plaques tectoniques et les changements climatiques. Spécialiste de la haute mer, il peut aussi se pencher sur l’étude du littoral, par exemple dans le but d’évaluer l’impact des pollutions. 

Pour certains, l’océanologie est l’océanographie appliquée à l’exploitation des ressources marines et à la protection des espèces. Pour d’autres, l’océanographie décrit et l’océanologie tente de comprendre. Pour d’autres encore, ces deux termes reflètent une multitude de réalités. En effet, selon le thème choisi, les techniques utilisées et le cadre de travail varient.

L’océanologue navigue, plonge, sonde, utilise un sonar et note ses observations et ses mesures. Il a aussi recours à des techniques comme l’altimétrie satellitale sans sortir de son bureau. Les données enregistrées à l’aide d’un radar placé sur un satellite donnent des informations sur le relief et la composition de la Terre, la vitesse et la direction des courants, la force du vent et la hauteur des vagues… Ces mesures alimentent des modèles mathématiques qui permettent de prévoir différents phénomènes.

De retour au laboratoire, comme tout chercheur, l’océanographe analyse ces informations. En fonction des résultats, il prépare la campagne suivante. Il rédige ensuite un rapport de recherche et le diffuse par différents biais. Il donne cours, fait des présentations lors de conférences et de colloques, écrit des articles ou des livres, etc.

Les océanologues, selon leur formation initiale et leur centre d’intérêt se spécialisent généralement dans un domaine. Voici quelques exemples.

Géologue marin-e

Ce professionnel étudie le plancher océanique, cette fine couche (de plusieurs kilomètres) de basalte volcanique au relief variable qui tapisse le fond des océans. En effet, sous l’eau, on trouve des plateaux, des canyons, des talus... comme sur Terre.

Il utilise des techniques et des outils spécifiques comme un sonar pour échographier le fond de l’océan ou un appareil sismique pour enregistrer les mouvements de la Terre. Il peut être animé par différents objectifs scientifiques, écologiques ou économiques : comprendre la naissance de notre planète, définir l’impact de l’activité de l’homme sur l’environnement, prévoir un tremblement de terre ou trouver des gisements d’hydrocarbures, etc.

Océanographe chimiste

Cet océanographe se centre sur la composition de l’eau marine et sur les réactions chimiques qui se produisent dans les océans. Ce spécialiste étudie différents phénomènes comme l’acidification de l’océan et son impact, la qualité de l’eau, sa teneur en différents éléments et leur rôle dans l’écologie marine. En effet, l’eau de mer contient des sels minéraux, des gaz, des polluants et des molécules organiques en quantité variable. Chaque modification a des conséquences sur les populations aquatiques.

Océanographe physicien-ne

Marées, vagues, courants, tsunamis, autant de sujets d’étude pour ce spécialiste de l’eau en mouvement. L’océanographe physicien se centre sur la dynamique et les propriétés physiques des masses d’eau de mer : salinité, température, densité, présence de glace, de lumière et de son. A l’aide de codes numériques et de super-calculateurs, il résout des équations complexes qui lui permettent de modéliser les océans et la circulation des courants.

Spécialiste en vagues scélérates

Les vagues sont générées par les courants, les vents et le passage de bateaux. Certaines d’entre elles atteignent des hauteurs impressionnantes et inattendues et causent des dommages importants. Leur existence expliquerait d’ailleurs nombre de disparitions mystérieuses de navires en mer. Des chercheurs et des chercheuses tentent de comprendre ce phénomène et de l’anticiper, ce sont les spécialistes des vagues scélérates.

 

Compétences & actions

  • Connaissance scientifique généraliste
  • Connaissance pointue dans une discipline scientifique
  • Connaissance de l’anglais
  • Maîtrise des outils informatiques
  • Capacités de rédaction

Savoir-être

  • Curiosité intellectuelle
  • Rigueur et méthode
  • Autonomie
  • Habileté manuelle
  • Esprit d’équipe
  • Polyvalence
  • Intérêt pour la mer

Cadre professionnel

L’océanologue passe du temps sur l’eau et dans l’eau mais aussi et surtout de longues heures dans son laboratoire ou devant un écran d’ordinateur. En mer, il vit et travaille sur un navire océanographe équipé d’un matériel spécifique. Il collabore avec des scientifiques de tous bords. Ce professionnel est généralement employé par un centre de recherche, un musée d’histoire naturelle, un laboratoire ou une université. Il peut aussi être consultant et vendre ses résultats à une administration ou à une entreprise. Ses informations seront alors d’une grande aide dans la gestion de la pêche, de l’extraction de pétrole ou de fabrication de cosmétiques ou encore en thalassothérapie.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.