Siep Logo

Outilleur·euse

Technique & industrie / Production

Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 12/06/2012

L'outilleur est chargé de la fabrication des outils permettant la production de pièces en série. Concrètement, il peut travailler dans de nombreux domaines : entreprises de constructions métalliques et mécaniques, industries du plastique, du bois, agro-alimentaires, etc. Dans le vocabulaire industriel, les outils servent à donner une forme à différents matériaux (métal, plastique, bois, etc.) afin d'obtenir par exemple des bouteilles, des claviers d'ordinateurs, des capots de voitures, des châssis de fenêtres, etc. donc, en gros, énormément de choses que nous utilisons au quotidien.

Dans le domaine de la fonderie, de l'industrie plastique ou verrière, les outils sont généralement des moules ou matrices dans lesquels on injecte de la matière à l'état liquide, qui se solidifie lors du refroidissement.

Dans l'industrie du bois, il s'agira plutôt de couteaux de machines permettant la découpe et le façonnage des différents éléments.

Dans l'industrie de la transformation métallique, on utilise les procédés d'emboutissage et de pliage notamment. Les outils sont montés sur presse, ce qui permet de déformer, de plier des tôles afin de donner le gabarit et la forme voulue.

Le travail de l'outilleur se déroule en différentes étapes :

  • Dans un premier temps, il analyse les plans de l'outil à fabriquer
  • Ensuite, il réalise les différents éléments composant l'outil par différents procédés d'usinage (fraisage, tournage, etc.) et ajuste une première fois les pièces
  • Il assemble alors les différents éléments pour constituer l'outil, pratique des essais et effectue, si nécessaire, les modifications
  • Il est enfin chargé d'entretenir l'outil afin d'en tirer les performances optimales

L'outilleur occupe une place primordiale dans la structure de l'entreprise car sans lui, il n'y a pas de production.

Selon les machines utilisées et la fonction occupée dans l'entreprise, il peut y avoir plusieurs types d'outilleurs. En voici deux parmi d'autres :

L'outilleur-ajusteur 

Il s'agit de la personne qui fabrique, répare et modifie des outils à l'aide de machines-outils et qui met au point des matrices, des gabarits et des outillages qui permettront ensuite de produire des pièces mécaniques de formes et de dimensions précises.

Dans ce but, l'outilleur-ajusteur prend connaissance des plans et des devis, indique les repères qui serviront à fabriquer le produit et procède à sa réalisation à l'aide de moules, de matrices ou de fraiseuses. Il s'efforce aussi de tracer, régler et usiner les blocs de métal selon les devis. Enfin, il réalise des essais de montage afin de permettre la production de pièces mécaniques selon les normes établies.

L'outilleur-mouliste 

A l'aide de machines-outils, l'outilleur-mouliste fabrique, répare et modifie des modèles, des moules utilisés ainsi que tout autre élément d'outillage ou de moulage, et cela dans la fabrication de produits plastiques.

Sa mission consiste également à régler à la perfection les machines d'injection afin de produire des moules répondant aux spécifications requises.

 

Compétences & actions

Les compétences de base du métier d'outilleur sont essentielles, néanmoins, l'expérience joue un rôle primordial dans la performance de ce technicien.

L'électricité et surtout la mécanique sont, bien sûr, les fondements de son savoir. Il maîtrise différents procédés d'usinage lui permettant de mettre en forme les éléments de l'outil.L'usinage s'opérera soit de manière traditionnelle, soit à partir de machines à commandes numériques, ce qui demande alors l'apprentissage de la manipulation des programmes de réglage de ces machines.

Quand les différents éléments de l'outil sont fabriqués ou livrés par un fournisseur, il faut ensuite les assembler et les ajuster si nécessaire.

Ces opérations demandent bien entendu un savoir-faire spécifique à chaque procédé d'assemblage et de rectification.

Outre les compétences techniques pures, l'outilleur doit pouvoir lire un plan et se sentir à l'aise avec les mathématiques, en particulier la géométrie et la trigonométrie. Il doit apprendre à imaginer et visualiser dans l'espace l'outil qui est représenté sur plan.

Savoir-être

Etant donné le niveau de responsabilité de l'outilleur, cette fonction demande un certain nombre d'aptitudes.

Il doit tout d'abord et avant tout être très précis, méticuleux et rigoureux dans son travail car la marge d'erreur est quasi nulle et le produit fini doit être sans bavures.

Le travail de précision demande une grande habileté manuelle. De plus, l'outilleur doit développer un sens de l'observation aigu afin de repérer le moindre défaut (une anomalie de la matrice sera reportée sur toutes les pièces produites en série).

Il doit aussi faire preuve d'une grande capacité d'adaptation car les techniques, les appareillages et machines évoluent sans cesse et de manière galopante. Il doit pouvoir travailler tant de manière autonome qu'en équipe selon l'opération à effectuer.

Il doit enfin développer de bonnes aptitudes communicationnelles (à l'oral et à l'écrit) car il est un élément central en relation quotidienne avec différents intervenants : ouvriers et responsables de production, techniciens de maintenance, fournisseurs d'outils, etc.

Cadre professionnel

L'outilleur travaille le plus souvent en atelier, soit pour une entreprise spécialisée dans la fabrication d'outils (fournisseur ou bien sous-traitant), soit dans une entreprise de taille suffisamment importante possédant un atelier intégré.

Il existe deux types d'ateliers : ceux qui se chargent de la production et de la mise au point des outils, et ceux affectés à la maintenance.
On retrouve de plus en plus souvent de sociétés spécialisées dans la fabrication et de moins en moins d'ateliers intégrés à l'entreprise, sauf dans le cadre de la maintenance.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.