Siep Logo

Pilote de ligne

Transports & logistique / Transport aérien

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec IRC - Mise à jour 18/12/2012

Il existe différents types de pilotes, comme il existe différents vols et appareils. De tous, le pilote de ligne est probablement le plus prestigieux. Contrairement au pilote de chasse, la recherche effrénée de vitesse et de sensations n'est pas son objectif. Il cherche avant tout à dominer une très haute technologie, à bord de grands avions et à rendre service à des milliers de personnes en leur permettant de rejoindre en sécurité leur destination.

Souvent attaché à un type de vol particulier (long courrier, moyen courrier), il a la possibilité de découvrir de nombreux pays lointains et de profiter de ses escales (les bons côtés du métier). Le pilote de ligne est surtout un grand professionnel, sérieux, motivé et capable de garder son sang-froid en toutes circonstances (telles que, par exemple, une défaillance technique de l'appareil, des turbulences, des intempéries, un trou d'air, une mauvaise visibilité, du verglas sur la piste d'atterrissage, un passager turbulent ou agressif, etc.). En cas de problème, outre l'assistance qu'il peut recevoir au sol, le pilote doit agir avec discernement en utilisant sa connaissance des procédures.

Mais, piloter ce n'est pas uniquement diriger l'avion. C'est aussi gérer des systèmes (microprocesseurs, commandes électriques) qui peuvent être complexes et différents d'un appareil à l'autre. Avant le décollage, il étudie le plan de vol, se tient au courant des donnéesmétéorologiques et vérifie les instruments et les commandes.

Responsable de la sécurité de ses passagers et seul maître à bord, il a le souci de respecter les normes et règlements établis à toutes les étapes du vol. Il supervise tous les services à bord et est toujours assisté dans ses opérations par un copilote avec lequel les tâches sont clairement définies.

Pour beaucoup de pilotes, le cockpit constitue le plus beau bureau du monde ! La vue d'en haut est en effet bien souvent imprenable, etc.

 

Compétences & actions

  • Posséder la licence de vol et maîtriser tous les paramètres du pilotage d'un avion
  • Posséder la qualification du type d'avion sur lequel on opère
  • Maîtriser la réglementation aérienne
  • Avoir des connaissances parfaites des notions de sécurité en aéronautique
  • Posséder des connaissances scientifiques (maths et physique)
  • Posséder des compétences linguistiques (anglais et néerlandais)

Savoir-être

  • Bonne condition physique et psychologique
  • Capacité d'analyse des problèmes
  • Capacité de prise de décisions
  • Capacité à travailler en équipe dans un lieu exigu
  • Capacité à garder son sang-froid en toutes circonstances
  • Sens des responsabilités
  • Excellente acuité visuelle
  • Méthode et rigueur
  • Faculté d'adaptation face à des situations diverses
  • Bonne résistance au stress

Cadre professionnel

S'il est un métier qui fait rêver les jeunes, c'est bien celui de pilote ! L'envie de voyager, de voler dans les airs… Il s'agit toutefois d'un métier difficile avec de grosses responsabilités. Les conditions de voyage ne sont en effet pas toujours aussi idylliques que l'on pourrait le supposer. Malgré la luminosité du ciel, le pilote travaille dans un espace parfois sombre, étroit, avec le bruit des ordinateurs de bord.

C'est aussi un métier très fatigant. Les horaires varient fortement selon qu'il pilote un moyen courrier ou un long courrier. Celui qui désire exercer ce métier devra parfois renoncer aux week-ends et aux jours fériés.

Les absences répétées peuvent donc nuire à l'équilibre familial. Il devra pouvoir s'adapter au décalage horaire et aux changements climatiques.

Avec les autres membres de l'équipage (mécaniciens, hôtesses, etc.), il effectuera des vols à travers l'Europe mais aussi vers de longues destinations (Amérique, Asie, Afrique, etc.). Il connaîtra la vie en hôtel.;

Le pilote de ligne est à la tête de l'équipage et doit donc veiller à ce que chacun accomplisse bien sa tâche. Le port d'un uniforme est obligatoire. D'abord copilote, il ne devient commandant de bord qu'après quelques années d'expérience. Dans la plupart des compagnies, la promotion dépend de l'ancienneté.

Conditions requises

La licence de pilote s'obtient après une formation théorique et pratique extrêmement poussée (et souvent très chère car organisée par des écoles privées) mais aussi après un strict examen médical, que le candidat devenu pilote devra renouveler régulièrement. Le contenu de la formation est régi par le JAR ("Joint Aviation Regulation"), cette réglementation ayant été adoptée par la plupart des pays européens.

Autres appellations : Commandant·e de bord, Pilote d'avion

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.