Siep Logo

Policier·ère spécialisé·e section "œuvres d'art et antiquités"

Patrimoine Culture / Patrimoine
Police Sécurité / Police

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Patrimoine
Mise à jour 10/10/2019

C’est au sein de la police fédérale que l’on retrouve ces policiers spécialisés en œuvres d’art. Leur travail consiste à enquêter sur toutes les affaires qui, d'un point de vue pénal, ont un lien avec les œuvres d'art. Cela inclut les vols, les escroqueries, les détournements, les blanchiments et le vandalisme touchant à l'art. Les policiers interviennent également dans les cas de violation présumée des lois spéciales sur les pratiques du commerce, des lois sur les droits d'auteur et les droits voisins.

 

Compétences & actions

  • Analyser des preuves et résoudre des problèmes
  • S’adapter aux personnes et aux situations
  • Garder son sang-froid face à des situations difficiles
  • Disposer de connaissances dans le domaine des œuvres d’art et des antiquités
  • Posséder des capacités relationnelles et communicationnelles
  • Connaître les droits et obligations inhérents à sa fonction
  • Rédiger des rapports en fin de missions

Savoir-être

  • Résistance au stress
  • Intégrité
  • Disponibilité 
  • Bon équilibre psychologique
  • Sens de l’observation et de la recherche
  • Capacité à faire des liens rapidement
  • Esprit de synthèse
  • Persévérance
  • Facilité de contact
  • Ouverture d'esprit

Cadre professionnel

En Belgique, il y a une police fédérale par parquet et, donc, en principe, une équipe spécialisée dans les œuvres d'art par arrondissement judiciaire. Les policiers sont, évidemment, en relation avec le milieu de l'art, que ce soit les collectionneurs, les musées et les salles de ventes.

Suite à une plainte auprès de la police locale, celle-ci transmet son procès-verbal au parquet et, si celui considère que l'infraction dépasse le territoire de la police locale ou que l'enjeu financier est important, il confie le dossier à la section « œuvres d'art et antiquités ».

Cette branche de la police déplore souvent le manque de collaboration du milieu des marchands d'art et souffre de l'internationalisation du trafic ainsi que d'une durée de prescription de 5 ans concernant le recel (moins que chez nos voisins).

Autre appellation : Policier·ère
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.