Siep Logo

Professeur·e de religion, morale, philosophie et citoyenneté

Sciences humaines & sociales / Croyances
Sciences humaines & sociales / Education & pédagogie

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 07/02/2019

Le professeur de religion, de morale ou de philosophie enseigne une discipline qui touche aux convictions personnelles de chacun. Il suscite le questionnement philosophique, le dialogue et l’éducation à la citoyenneté. Il propose à ses étudiants un cheminement complémentaire à ce qu’ils vivent en famille ou en d’autres lieux, dans leur propre recherche de sens et dans la construction de leur personne. Ses cours offrent l’occasion de formuler des questions : qui suis-je ?, quel est le monde dans lequel je vis ?, quel est celui dont je rêve ?, quelle place pourrais-je prendre dans le monde ?, comment vivre ensemble ?, quels repères choisir pour grandir et avancer ?, comment affronter le mal et traverser la souffrance et la mort ?, Dieu existe-t-il ?, qu’est-ce que le bonheur ?, etc. Le professeur n’est pas là pour y apporter des réponses, mais pour ouvrir des horizons.

Dans l’enseignement obligatoire (fondamental et secondaire), on distingue trois catégories :

  • Le professeur de religion enseigne une philosophie qui s’appuie sur un dogme (religions catholique, islamique, orthodoxe, protestante, israélite). Les cours de religion se situent à la croisée de deux institutions : l’école et l’autorité religieuse, qui établit les programmes et à l’égard de laquelle le professeur a un devoir de loyauté. Il travaille avec ses élèves l’intelligence de la foi, sa cohérence et l’éclairage qu’elle peut apporter sur les grandes questions humaines. Il partage ses convictions, mais veille aussi à adopter une attitude d’ouverture et de tolérance vis-à-vis des autres religions et philosophies.
  • Le professeur de morale non confessionnelle enseigne une philosophie non religieuse de l’individu visant à déboucher sur l’authenticité, l’autonomie, la liberté et l’engagement. Il forme l’esprit critique des jeunes afin de leur apprendre à effectuer des choix lucides dans la masse d’informations qui les entoure. Il leur apprend diverses formes de communication, exerce leur pratique de la coopération, les éduque au discernement, au questionnement, à l’analyse rigoureuse pour former des hommes et des femmes libres, autonomes, solidaires et responsables.
  • Le professeur d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté allie démarche philosophique et pratique de la citoyenneté. Il s’appuie sur la philosophie, ses pratiques (débat et discussion philosophiques, colloques des philosophes, textes) et son histoire (grands noms, de l’Antiquité à nos jours). Il prend en compte les apports des autres disciplines, en particulier les sciences humaines et sociales et l’histoire des religions et de la laïcité. Il suscite chez ses élèves une pensée autonome et critique (questionnement philosophique, cohérence de la pensée, prises de position), développe la connaissance de soi et l’ouverture à l’autre (émotions et affects, estime de soi et des autres, intégrité, prise de parole, pluralité des valeurs, diversité des cultures et des convictions) et pose les bases de la citoyenneté dans l’égalité en droit et en dignité (principes de la démocratie, droits et devoirs de l’individu, processus démocratiques, vie sociale et politique).

Dans l’enseignement supérieur, les cours du professeur de religion, de morale ou de philosophie s'axent sur des notions plus pointues, des savoirs et compétences qui seront mis en œuvre dans le cadre de fonctions spécifiques : instituteurs, enseignants, professionnels de la communication, travailleurs sociaux, gestionnaires de ressources humaines, etc. À l’université, le professeur est aussi un chercheur qui participe à l’évolution des connaissances dans sa discipline. Il forme de futurs philosophes et chercheurs en éthique, théologiens et chercheurs en études bibliques, spécialistes des religions et de la laïcité, etc. Les courants philosophiques et religieux abordés y sont plus vastes que ceux dispensés dans l’enseignement secondaire ; on y trouve aussi les religions de l’antiquité, les religions amérindiennes, les philosophies orientales, la franc-maçonnerie, etc. Il mène des travaux de recherches, assure le suivi de la rédaction de thèses de doctorat et la publication d’articles ou d’ouvrages de référence.

Comme tout enseignant, il utilise des méthodes pédagogiques (exposés, recherches, exercices, conférences, débats, séminaires, colloques, visites, retraites et voyages) et du matériel didactique approprié (textes, illustrations, schémas, articles de presse, vidéos). Les activités en classe demandent un travail important de préparation et de planification (en dehors des heures de cours), tant sur le contenu que sur l’élaboration et la correction d’exercices et d’examens. Il participe également aux conseils de classe/jurys, à des réunions avec d’autres professeurs et, quand il enseigne dans le secondaire, à des rencontres avec les parents d’élèves. Comme ses autres collègues, il peut être titulaire de l’une de ses classes. S’ajoutent alors à ses responsabilités d'autres missions : développer des contacts avec les familles (notamment en lien avec l'orientation des élèves), organiser le conseil de classe, etc.

 

Compétences & actions

  • Posséder une excellente culture générale
  • Maîtriser parfaitement la ou les matières enseignées et le français (tant à l’oral qu’à l’écrit)
  • Préparer et donner des leçons, créer des exercices adaptés
  • Transmettre des savoirs
  • Animer des débats
  • Maintenir la discipline, gérer les conflits
  • Concevoir des supports didactiques
  • Préparer et corriger les devoirs, évaluations et examens
  • Mettre à jour ses connaissances tant dans son domaine qu’en pédagogie

Savoir-être

  • Convictions personnelles
  • Curiosité pour le monde qui nous entoure
  • Aptitude à susciter et encourager l’envie d’apprendre
  • Autorité et fermeté
  • Facilité de contact et aptitudes communicationnelles
  • Organisation, rigueur, méthode et structure
  • Enthousiasme et dynamisme
  • Disponibilité et patience
  • Créativité et adaptabilité
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Résistance au stress
  • Ouverture d’esprit et tolérance

Cadre professionnel

En fonction de son diplôme, le professeur de religion/morale/philosophie exerce dans des classes de l’enseignement fondamental ou secondaire (inférieur ou supérieur, dans des sections de transition ou de qualification), dans l’enseignement supérieur en Hautes Ecoles ou à l’université. Il peut aussi travailler dans l’enseignement en alternance (CEFA), l’enseignement spécialisé, de promotion sociale ou encore dans toute une série de dispositifs et d’organismes de formation ou de réinsertion pour adultes.

Conditions requises

Remarque concernant l'enseignement dans les écoles fondamentales et secondaires :

La réforme des titres et fonctions de l’enseignement est entrée en vigueur le 1er septembre 2016. Elle a pour vocation d’harmoniser les titres, fonctions et barèmes des professionnels de l'enseignement fondamental et secondaire de tous les réseaux en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle vise également à garantir la priorité aux titres requis sur les titres suffisants et à instaurer un régime de titres en pénurie.

Pour plus d'informations à ce sujet : www.enseignement.be/index.php?navi=3910

Autres appellations : Agrégé·e en études bibliques, Agrégé·e en français et éducation à la philosophie et la citoyenneté, Agrégé·e en français et morale, Agrégé·e en français et religion, Agrégé·e en philosophie, Agrégé·e en théologie, Chargé·e de cours en religion/morale/philosophie, Enseignant·e en religion/morale/philosophie et citoyenneté, Maître de religion/morale/philosophie et citoyenneté (enseignement fondamental), Professeur·e de cours philosophiques, Professeur·e d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté, Professeur·e d’éthique, Professeur·e de morale, Professeur·e de philosophie, Professeur·e de religion, Régent·e en français et éducation à la philosophie et la citoyenneté, Régent·e en français et morale, Régent·e en français et religion

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.