Siep Logo

Responsable d'association de protection de l'environnement

Environnement & nature / Ecologie & gestion des déchets

Mise à jour 05/06/2012

Le responsable d'association environnementale (appelé aussi parfois secrétaire général) anime et administre la vie quotidienne du siège de l'association et de ses délégations éventuelles. Il supervise les développements techniques ou stratégiques relatifs à l'objet de son association et développe les réseaux d'adhérents. La spécificité de la fonction dans le domaine de l'environnement réside dans les objectifs d'intérêt général que l'association poursuit, liés à la sensibilisation du public et la mise en place d'initiatives innovantes ou de contre-pouvoirs. Les associations en environnement ont souvent un rôle d'avant-garde par rapport aux organismes publics administratifs.

Activités de gestion administrative et financière

Le secrétaire général mobilise des ressources en étant une force de proposition pour obtenir des moyens humains et matériels et atteindre ses objectifs. Un volet important de son activité réside dans la recherche de financements (subsides, dons, politique marketing, prestations réalisées). Il encadre le personnel, organise les plannings, recrute ses collaborateurs, et gère les statuts particuliers liés à des emplois éventuellement subsidiés par les pouvoirs publics.
Il suit avec rigueur la réalisation des projets et le respect des budgets, contrôle la comptabilité et les finances de l'association.

Activités de coordination et d'animation

Avec ses collaborateurs, le responsable d'une association dynamise les réseaux d'adhérents et d'expertise technique. Il prépare les réunions qui rythment la vie administrative de l'association (conseils d'administration, assemblées générales, etc.). Il veille à entretenir la confiance avec les administrateurs et avec les adhérents, et entre les membres eux-mêmes.

Activités techniques et scientifiques

Le secrétaire général monte et expertise des dossiers de projets opérationnels. Il dirige des études avec des chargés d'étude internes ou des experts externes. Il supervise des techniciens ou des adhérents sur des opérations parfois délicates (chantiers nature, nettoyage de pollutions, etc.).

Activités de représentation et de lobbying

Le responsable d'une association communique en direction de ses partenaires, des adhérents, du public et de ses éventuels bailleurs de fond.

 

Compétences & actions

  • Large culture du secteur de l'environnement
  • Connaissances du contexte, des politiques institutionnelles
  • Culture du monde associatif : réglementation, acteurs
  • Rigueur de gestion, bonnes notions de comptabilité
  • Expérience de l'encadrement et du montage de projets
  • Compétences techniques appréciées
  • Maîtrise de l'anglais

Savoir-être

  • Charisme, diplomatie et pédagogie pour faire comprendre les positions de l'association
  • Aptitudes à la communication et aux relations publiques pour faire parler de l'action et du rôle de l'association
  • Réactivité, souplesse d'adaptation pour gérer différents projets simultanément
  • Structure, sens de l'organisation et ténacité pour faire aboutir les projets

Cadre professionnel

Des postes sont proposés dans les associations institutionnelles : agences régionales de l'environnement, observatoires régionaux, réseaux de mesure de la pollution atmosphérique, conservatoires des sites naturels régionaux. Les grandes ONG (Organisations Non Gouvernementales) internationales telles WWF, Greenpeace, UCN ont également besoin de tels profils. Enfin, on trouve des secrétaires généraux dans les associations d'usagers ou les associations militantes, fédérations régionales ou nationales.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.