Siep Logo

Sous-fiche de Responsable recherche et développement

Responsable recherche et développement en chimie et biopharmacie

Technique & industrie / Chimie & plastique
Sciences / Sciences chimiques & biochimiques

Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Mise à jour 02/02/2017

Le chercheur spécialisé en chimie ou dans la biopharmacie a pour mission de développer des connaissances nouvelles pour la mise au point de nouveaux produits (produits chimiques, vaccins, médicaments, etc.).

Les thèmes de recherches peuvent être très diversifiés et concerner, par exemple, la chimie verte, la pétrochimie, la chimie organique, le génie des procédés, les biotechnologies, l’immunologie etc.

Une fois son projet de recherche défini, il va se nourrir d'observations et d'hypothèses mises à l'épreuve par l'expérimentation.

Les maîtres mots de ce métier sont « créativité » et « persévérance ». Il s’engage bien souvent dans une démarche de très longue haleine faite de tâtonnements, de réussites et d’erreurs.

Ce scientifique va gérer ses travaux de manière relativement autonome et effectuera personnellement ses expériences et/ou sera assisté par d’autres chercheurs et des techniciens de laboratoire, selon l'importance du service.

Il connaît toutes les facettes de son domaine, quel qu’il soit, et aime les sciences expérimentales. Ses recherches sont mises en commun via des séminaires et travaux en équipe. Dans certains cas, il peut aussi être amené à écrire et soumettre des demandes de financement.

 

Compétences & actions

  • Posséder de vastes connaissances scientifiques en général, en chimie et biochimie en particulier
  • Réaliser, reproduire et analyser des expériences
  • Utiliser du matériel informatique et technique de pointe
  • Connaitre les techniques analytiques
  • Rédiger des synthèses scientifiques
  • Diriger une équipe, un laboratoire
  • Chercher des fonds

Savoir-être

  • Curiosité scientifique
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Logique et méthode
  • Patience et persévérance
  • Observation et curiosité
  • Rigueur, organisation et précision
  • Habileté manuelle et méticulosité
  • Remise en question
  • Autonomie
  • Aptitudes pédagogiques

Cadre professionnel

Le chimiste-chercheur peut être engagé dans le secteur de la recherche publique : laboratoires d’hôpitaux, universités, établissements scientifiques de l’Etat. Il peut aussi travailler dans les organismes et services publics de diffusion et de promotion des sciences, dans la presse de vulgarisation scientifique, dans les services d’expertises scientifiques judiciaires, etc. Dans le secteur privé, il trouve sa place au sein des laboratoires de recherche des industries chimiques, biochimiques, agroalimentaires et pharmaceutiques.

A l’université, il dispose dans un premier temps d’un mandat d’assistant : un pied dans la recherche, un pied dans l’enseignement ! Son travail de recherche débouche alors sur une thèse de doctorat. Pour devenir « chercheur permanent », le diplôme de docteur s’avère nécessaire. 

Selon la nature de ses recherches, il peut devoir manipuler des produits dangereux et donc porter des équipements de protection.

Le chercheur partage son temps de travail entre son laboratoire, son bureau et éventuellement des auditoires s’il est chargé de cours au sein d’une institution universitaire.

Après plusieurs années, il est parfois amené à prendre la direction du laboratoire de recherche et à diriger du personnel.

Le chercheur est régulièrement amené à se déplacer à l’étranger pour participer à des colloques, conférences et congrès scientifiques internationaux.

Autres appellations : Chargé·e de recherche en chimie, Chercheur·euse qualifié·e en chimie et/ou biopharmacie, Directeur·rice de recherche en chimie et/ou biopharmacie, Docteur·e en chimie

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.