Siep Logo

Rhumatologue

Santé & bien-être / Pratique médicale

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec ISA - Mise à jour 30/11/2015

Le rhumatologue est le médecin spécialiste des affections musculosquelettiques, c’est-à-dire des os, des muscles, des articulations, des tendons et des tissus adjacents. Il diagnostique et traite les maladies et affections rhumatismales (arthrite [1], arthrose [2], tendinite, lumbago, ostéoporose [3],...) qui provoquent des douleurs aiguës ou chroniques. Il soigne également certaines affections neurologiques périphériques comme la sciatique et des maladies auto-immunes [4] qui peuvent avoir de nombreuses manifestations extra-articulaires (peau, œil, rein, poumon,…).

Les symptômes des différentes maladies rhumatismales pouvant être similaires, le travail du rhumatologue est de faire la part des choses entre la nature inflammatoire, infectieuse ou dégénérative de ces affections. A cette fin, il effectue des examens (comme, par exemple, une ostéodensitométrie [5] ou une électromyographie [6]), des radiographies, des tests de laboratoire, et ensuite, pose un diagnostic. Il prescrit le traitement approprié (médicaments, chirurgie, exercices, physiothérapie, régime alimentaire,…) pour soulager les douleurs, rétablir ou améliorer les fonctions motrices ou freiner l’évolution des maladies dégénératives comme l’arthrite. Il exerce un suivi périodique des patients atteints d’affections chroniques afin de réévaluer leur condition et d’adapter leur traitement en conséquence.

La rhumatologie est une spécialité très vaste, ancrée dans la médecine interne [7]. Le rhumatologue travaille en étroite collaboration avec des chirurgiens, des radiologues, des spécialistes de la douleur, des kinésithérapeutes, des diététiciens...

[1] : inflammation aiguë ou chronique des articulations.

[2] : maladie rhumatismale dégénérative se caractérisant par l’usure du cartilage pouvant aller jusqu’à sa disparition.

[3] : fragilité excessive du squelette. Dans la plupart des cas, les os se fragilisent en raison d’un manque de calcium, de phosphore et d’autres minéraux, ce qui les rend plus poreux et plus susceptibles de se fracturer.

[4] : maladies résultant d’un dérèglement du système immunitaire qui s’attaquent aux constituants normaux de l’organisme car il les considère à tort comme des ennemis.

[5] : examen radiologique qui permet un diagnostic précoce de l’ostéoporose ainsi qu’une évaluation du risque de fractures.

[6] : examen qui consiste à enregistrer l’activité d’un muscle ou d’un nerf pour déceler une éventuelle pathologie.

[7] : spécialité médicale s’intéressant au diagnostic et à la prise en charge globale des maladies de l’adulte avec une prédilection pour les maladies systémiques et les maladies auto-immunes en général.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser la physiologie et l’anatomie des tissus musculosquelettiques et les pathologies s’y rapportant
  • Elaborer une stratégie d’examens pour poser un diagnostic différentiel approprié
  • Interpréter les résultats des examens et des techniques d’exploration (imagerie, neurophysiologie, scintigraphie [8] des os et articulations,…)
  • Prescrire le traitement approprié
  • Reconnaître, évaluer et gérer de manière appropriée les urgences
  • Concevoir un plan de suivi
  • Développer un mode de communication adapté au patient
  • Respecter la confidentialité des informations traitées ou communiquées
  • Se tenir informé de l'évolution du métier

[8] : technique d’imagerie utilisant des substances radioactives que l’on injecte à l’intérieur de l’organisme en quantité infime et qui ont la propriété de se fixer sur les organes ou les tissus du patient. Elle permet ainsi de mettre en évidence de nombreuses affections.

Savoir-être

  • Empathie et écoute
  • Bienveillance
  • Rigueur et précision
  • Patience
  • Ténacité
  • Curiosité intellectuelle
  • Esprit d’analyse
  • Esprit d’équipe

Cadre professionnel

Le rhumatologue travaille en hôpital et/ou en cabinet privé. Le monde de la recherche lui est également ouvert ainsi que l’enseignement. En hôpital, les responsabilités liées à une carrière hospitalière sont envisageables (direction d'un service spécialisé). Ses journées sont souvent longues.

Conditions requises

Le titre de rhumatologue est un Titre Professionnel Particulier (TPP) qui est régi par l’Arrêté ministériel du 15 avril 1997 modifiant l'arrêté ministériel du 9 mars 1979 fixant les critères spéciaux d'agréation des médecins spécialistes, des maîtres de stage et des services de stage pour les spécialités de la médecine interne, de la pneumologie, de la gastro-entérologie, de la cardiologie et de la rhumatologie.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.