Le skipper est un professionnel de la navigation à voile. Quelques-uns sont des sportifs de haut niveau et vont de course en régate. Les autres assurent le transport de passagers sur l’eau à bord d’un bateau habitable ou font les deux. Aussi appelé patron de plaisance à voile, le skipper propose un transport ou une promenade sur son bateau ou loue ses services de navigateur au propriétaire d’un voilier. Lorsqu’il organise une croisière, il assure la sécurité des passagers à bord. Il propose éventuellement aux passagers de manœuvrer le voilier avec lui. Parfois, ce chauffeur des mers conduit le bateau d’un tiers d’un point à un autre, seul à bord.

Il manœuvre le bateau lors de l’entrée et de la sortie du port. Il manie les voiles afin de garder le cap et de profiter des vents. Il lit les cartes marines et utilise le sextant et différents outils de navigation. Il veille à l’entretien du bateau et au bon fonctionnement des équipements.

 

Compétences & actions

  • Connaissance du droit maritime et des règles de navigation
  • Maîtrise du voilier : savoir naviguer, lire un plan…
  • Connaissances en matière de grutage, mise à l’eau, mâtage, etc.
  • Expérience de la navigation sur bateau habitable

Savoir-être

  • Respect des normes de sécurité
  • Sens des responsabilités
  • Sang froid
  • Animation de groupe
  • Autonomie
  • Bonne condition physique
  • Résistance à la fatigue
  • Esprit d’équipe
  • Intérêt pour les sports nautiques

Cadre professionnel

Il travaille à son compte, pour un loueur de voiliers ou pour un club de vacances. Cette activité est généralement saisonnière. Au gré des saisons, il alterne promiscuité et solitude. En été, il cohabite pendant plusieurs jours de suite dans un espace restreint et isolé du monde avec des personnes qu’il ne connaît pas, tout en gardant le sourire. En hiver, il passe des semaines entières seul sur un voilier qu’il amène à bon port, parfois dans des conditions météorologiques extrêmes. Ses horaires sont irréguliers. Il travaille pendant plusieurs mois d’affilée sans congés. Ses déplacements sont évidemment très fréquents.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. A l’heure actuelle, il n’existe pas de brevet obligatoire en Belgique pour naviguer en mer, ce qui signifie que si vous naviguez en Belgique ou à l’étranger sur un bateau battant pavillon belge (et par conséquent titulaire d’une « lettre de pavillon »), vous ne devez posséder aucun brevet.
Néanmoins, il est possible d’obtenir un brevet de chef de bord (formations organisées par l’ADEPS, les fédérations et les clubs sportifs).

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.