Au sein d'une gare et sur le réseau ferroviaire, de multiples problèmes peuvent survenir, qu'il s'agisse de trains en retard, d'une panne technique, d'un encombrement sur une voie ou encore d'un accident. Le rôle du sous-chef de gare est de limiter autant que possible les désagréments pour les voyageurs. Il cherchera les solutions adaptées. Sa fonction est donc essentielle au bon fonctionnement de la gare mais aussi à la bonne circulation du trafic ferroviaire.

Dans une cabine de signalisation[1], au centre de contrôle national pour la coordination du trafic ferroviaire, à même les quais ou derrière un écran, il surveille le départ des trains, veille à ce qu'ils circulent à l'heure et en sécurité, à ce qu'ils changent de voie au bon moment et informe les voyageurs quant à d'éventuelles perturbations.

La sécurité des personnes se trouvant en gare ou sur les quais, qu'il s'agisse des voyageurs ou du personnel de gare, est aussi de son ressort.

Lorsque des travaux de rénovation s'avèrent nécessaires sur les voies, les caténaires ou la signalisation, il les organise, informe les ingénieurs spécialisés et veille à ce que les techniciens puissent travailler en toute sécurité. De plus, il assure le bon acheminement des transports dits "exceptionnels".

L'activité du sous-chef de gare s'accompagne aussi d'un volet administratif important, tout événement devant être tracé.

Enfin, lorsqu'il est affecté à une gare, il participe à la bonne gestion de la recette des tickets et des services proposés aux voyageurs. Mais dans les faits, il passe surtout la majeure partie de son temps à gérer des imprévus et des dysfonctionnements.

 

[1] Centre de contrôle qui coordonne le trafic ferroviaire. Dans les cabines de signalisation, on commande la signalisation et les aiguillages dans une certaine zone du réseau ferroviaire. Ainsi, les trains peuvent arriver à destination, rapidement et en toute sécurité.

 

Compétences & actions

  • Connaître le réseau ferroviaire
  • Maîtriser les procédures et règlements en vigueur
  • Assurer le bon fonctionnement de la gare et du contrôle ferroviaire
  • Superviser l'ensemble des activités de la gare
  • Organiser le transport des personnes et des marchandises
  • S'assurer du bon fonctionnement des équipements
  • Veiller au respect des horaires et des règlements
  • Informer les usagers

Savoir-être

  • Résistance au stress
  • Sens de la communication
  • Faculté d'expression
  • Amabilité
  • Capacité de réaction
  • Sens des responsabilités
  • Organisation
  • Aptitude à diriger une équipe

Cadre professionnel

Depuis la scission du chemin de fer entre gestionnaire de l'infrastructure (Infrabel) et utilisateur de l'infrastructure (SNCB), il existe deux sortes de sous-chef de gare :

  • le sous-chef Infrabel que l'on retrouve dans une cabine de signalisation et au départ de laquelle il gère plusieurs gares. Il est en contact permanent avec les autres services de la gare, dont les agents info trafic qui diffusent diverses informations via les installations de sonorisation et d'annonce des trains.
  • le sous-chef SNCB que l'on retrouve principalement dans les gares les plus importantes (dans certaines, il peut n'être présent qu'une partie de la journée). Il se trouve à même les quais pour désamorcer divers problèmes liés aux voyageurs ou la sécurité.

Il est amené à travailler de jour comme de nuit, y compris les jours fériés.

Après quelques années de service et après avoir réussi des épreuves internes, il pourra gravir les échelons de la hiérarchie et devenir par exemple sous-chef de gare principal, chef de gare adjoint, premier chef de gare adjoint, etc.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Par contre, une formation est organisée à l'engagement par l'exploitant du réseau ferroviaire (SNCB) et/ou le gestionnaire de l'infrastructure (Infrabel). Pour y avoir accès, le CESS est nécessaire. Il faut aussi réussir les épreuves de recrutement. Pour plus d'informations : www.lescheminsdeferengagent.be - www.belgianrail.be

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.