Siep Logo

Sous-fiche de Technicien·ne de laboratoire / Laborantin·e

Technicien·ne de laboratoire médical

Santé & bien-être / Santé publique, laboratoire & gestion

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 30/11/1999

Exécute et interprète, sur prescription médicale et sous la responsabilité du biologiste chef de laboratoire, des analyses médicales (hématologiques, biochimiques, microbiologiques, etc.) qui concourent au dépistage, au diagnostic ou au traitement de maladies humaines.

Il effectue en milieu hospitalier ou en laboratoire, les analyses aidant les médecins au diagnostic, au suivi de la maladie ainsi qu'à l'évaluation de ses traitements.

Source : Forem

 

Compétences & actions

  • Connaissances des techniques d’analyses de laboratoire
  • Connaissance et respect des règles de sécurité et d’hygiène en situation de travail
  • Compétences informatiques
  • Connaissance des risques chimiques, biologiques ou nucléaires liés aux produits et techniques utilisés
  • Maîtrise de l’anglais technique
  • Solides acquis dans les disciplines scientifiques et technologiques, notamment biologie moléculaire, informatique, statistiques, contrôle de qualité. Ce bagage lui permet de s'adapter aux changements

Savoir-être

  • Rigueur, vigilance, précision, soin, méthode et méticulosité : il faut assurer la fiabilité scientifique
  • Habileté manuelle
  • Autonomie
  • Bon esprit d'équipe : excellente capacité à s'intégrer et travailler au sein d'une équipe
  • Esprit critique par rapport aux résultats observés
  • Sens de l'organisation : gérer efficacement son temps de travail pour éviter les attentes improductives
  • Sens des responsabilités et conscience professionnelle aiguë

Cadre professionnel

Ils trouvent aisément un emploi dans de nombreux domaines :

  • laboratoires d'analyses médicales (chimie clinique, hématologie, bactériologie, parasitologie, immunologie, virologie, hormonologie, anatomopathologie, etc.)
  • laboratoires d'industries pharmaceutique, agro-alimentaire, chimique, etc.
  • services de recherche et/ou d'enseignement universitaires (médecine, sciences, environnement, sciences appliquées, etc.)
  • départements technico-commerciaux dans des secteurs médicaux, paramédicaux, pharmaceutiques, etc.

Source : voir ce  site

Conditions requises

Le titre professionnel de technicien de laboratoire médical est une profession paramédicale qui ne peut être exercée que par les personnes remplissant les conditions suivantes :

  • être détenteur d'un diplôme de l'enseignement supérieur de plein exercice d'au moins 3 ans dont le programme d'études comporte une formation théorique (chimie générale, organique et analytique, biochimie, physique, radio protection, etc.) et, une formation théorique et pratique orientée vers l'application médicale
  • avoir effectué un stage d'au moins 600 heures en chimie clinique, hématologie et microbiologie
  • entretenir et mettre à jour leurs connaissances et compétences professionnelles par des études personnelles et la participation à des activités de formation

Source : Arrêté Royal du 2 juin 1993, modifié par l'A.R. du 4 juillet 2001, relatif à la profession de technologue de laboratoire médical.

Les études sont organisées dans l'enseignement supérieur paramédical de type court et de plein exercice : bachelier en biologie médicale, 3 ans.

Autre appellation : Technologiste en cytologie

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.